Trump accuse les coups des "méchantes femmes"

  • A
  • A
En route pour la Maison-Blanche est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

Les déclarations sur les femmes de Donald Trump lui ont fait perdre 20 points dans les sondages.

Hillary Clinton pousse son avantage dans les sondages, Xavier, et pour ça elle joue à fond la carte "femmes".

Oui alors qu’elle était plutôt réticence au début à faire de l’élection une bataille des genres mais les commentaires de Trump sur les femmes ont eu un effet dans les sondages : Hillary Clinton a 20 points d’avance dans l’électorat féminin alors Hillary Clinton est passée en mode "Nous les femmes" et pour ça elle se montre en meeting avec des championnes de la cause. Michelle Obama, la Première dame après demain en Caroline du Nord et la sénatrice Elizabeth Warren hier, cette héroïne de la gauche américaine, icone anti-Wall Street a été particulièrement éloquente contre Donald Trump en reprenant son insulte à Hillary Clinton lors du dernier débat "nasty woman" ("vilaine femme").

"Ecoute bien Donald ! Les ‘vilaines' femmes sont solides, les ‘vilaines’ femmes sont intelligentes, et les ‘vilaines’ femmes vont voter !!! Et le 8 novembre, nous les ‘vilaines’ femmes, nous allons marcher sur nos ‘vilains’ pieds, et déposer nos ‘vilains’ bulletins de vote, pour te faire sortir de nos vies pour toujours !"

C’était lors d’un meeting dans le New Hampshire où Hillary Clinton était venue soutenir une autre femme, la candidate démocrate au Sénat parce qu’il est la le nouvel enjeu pour l’ancienne First Lady : elle veut aussi regagner la majorité au Sénat pour pouvoir gouverner sans avoir un pouvoir législatif aux mains des Républicains. Voyez le niveau de confiance est tel chez Clinton qu’on vise déjà au-delà de la Maison Blanche, même si son directeur de campagne a formellement interdit à tout le monde au QG de New York de discuter de l’après-élection.

A propos de femmes, Donald Trump ne fait rien pour améliorer son image auprès d’elle.

Pas vraiment, il n’y a qu’à écouter ce qu’il répond à propos d’une nouvelle accusatrice. Une actrice de films X qui raconte que Donald Trump lui a proposé 10.000 dollars pour coucher avec elle. "Elle a dit : ‘il m’a attrapée par le bras’, c’est une star du porno ! ‘il m’a attrapée et il m’a attrapée par le bras’, oh c’est sur elle n’a jamais été attrapée avant ça, c’est des mensonges !"

Précision : c’est la 11e femme qui accuse publiquement Donald Trump d’agression sexuelle.

On termine avec la question du jour.

Posée par un reporter de MSNBC à un fan de Donald Trump au fin fond de la Pensylvannie rurale. Le milliardaire répète 20 fois par jour que l’élection sera "truquée", ça fait de l’effet mais pas celui qu’il voulait, écoutez :

JOURNALISTE : Vous irez voter le 8 novembre ?

TRUMP FAN : Probablement pas, je n’irai pas voter parce même si je pense que les gens vont choisir Trump, ça ne se passera pas comme ça.

JOURNALISTE : Donc vous pensez que l’élection sera truquée ?

TRUMP FAN : Oui bien sûr.

Il est pour Trump mais il n’ira pas voter puisque de toutes façons, il y aura de la triche, c’est Trump qui le dit… Version américaine de l’arroseur arrosé !