Obama entre en scène pour soutenir Clinton

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
En route pour la Maison-Blanche est une chronique de l'émission Europe soir
Partagez sur :

La président américain entame mardi une série de meetings pour soutenir la candidate démocrate, Hillary Clinton.

Un rendez-vous qui tombe au bon moment ! Pendant qu'Hillary Clinton se repose après son malaise, le président fait campagne à sa place... L'événement était prévu de longue date, mais on peut dire que se meeting de Barack Obama en Pennsylvanie tombe à pic. Le rendez-vous va se passer dans un parc en plein air à Philadelphie où les gens commencent déjà à arriver. Sur les trottoirs, les marchands de badges et de t-shirts, eux, font des affaires. Et parmi ces t-shirt, l'un d'entre eux est particulièrement d'actualité. Ce denier met en scène un détournement de l'image très connue de la femme au foyer avec le fichu sur la tête qui remonte ses manches en montrant les muscles. Le visage, c'est bien sûr celui d'Hillary Clinton, "la femme forte de l'Amérique".

Des supporters confiants. Et les supporteurs que j'ai interrogé ne sont pas plus inquiets que cela. L'un d'entre eux espérait même une apparition surprise tout à l'heure à côté de Barack Obama. Pas sûr du tout si l'on en croit l'équipe de campagne de la candidate. Ce matin, son équipe a en effet annoncé que le prochain déplacement d'Hillary Clinton serait vendredi, à Washington, pour se rendre à un forum de femmes afro-américaines. En attendant, son mari Bill Clinton la remplace dans les levers de fonds sur la côte ouest et Barack Obama prend donc un peu le relais ici, à Philadelphie.

Barack Obama en campagne. Et pour la président américain c'est une première. C'est la première fois qu'on le voit faire campagne, seul en scène, pour son ancienne chef de la diplomatie. Une première, mais pas une dernière. Il fera une dizaine de déplacements de ce type jusqu'à l'élection. Barack Obama lance aujourd'hui ce que l'on pourrait appeler "l'opération "sauvez la candidate Clinton". Même si Hillary Clinton est en tête dans les sondages, l'écart se resserre avec Donald Trump. Et pour la campagne Clinton, Barack Obama est une arme de votation massive. Jamais un président sortant n'avait été aussi populaire, 58% d'opinion favorables. A l'inverse, rarement une candidate à la Maison Blanche a été aussi peu appréciée. L'intérêt d'un tel meeting est donc évident...

"Je voterai pour n'importe quel candidat qui continuera l'oeuvre d'Obama"

Convaincre les jeunes et les Noirs. Son rôle ne va pas être de convaincre les électeurs indépendants ou républicain modéré. Lui va servir, fort de son aura, à mobiliser la base démocrate pas très convaincue par Hillary Clinton, surtout les jeunes et les Noirs. Ceux qui ont voté pour lui avec enthousiasme mais qui hésite à se déplacer pour élire celle qu'il veut voir lui succéder dans le bureau ovale. Imaginez pour Barack Obama donner les clés de la Maison Blanche à Donald Trump, ça serait un échec terrible pour lui.

Et quand on parle avec les Américains qui sont venus à Philadelphie, on sent bien qu'ils sont surtout là pour Barack Obama. Certains auraient aimé le voir faire un troisième mandat, mais c'est interdit par la Constitution. "Je crois que je vais quand même crier "Four more years", m'a dit tout à l'heure un homme avec badge Obama 2008, année de son élection historique.

Un autre Afro-Américain lui est assez franc : "je voterai pour n'importe quel candidat qui continuera l'oeuvre d'Obama". C'est clair, Hillary Clinton sera donc le vote de la raison, plus que du cœur. On le sent bien ici, Barack Obama, est attendu comme une rock star. "Je suis venu lui dire merci pour tout ce qu'il a fait" m'a confié, assez ému, un de ses supporteurs.