Les chefs s'emparent des cuisines des festivals

  • A
  • A
Dans votre assiette est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Marion Sauveur nous parle d'alimentation, de "mieux manger", de solutions concrètes pour changer ce qu'il y a dans notre assiette.

On passe à l’alimentation avec Marion Sauveur. Dans votre assiette, il y a des plats de chefs à emporter !

Oui Raphaëlle, puisque je vous emmène avec moi dans les festivals de musique, pour découvrir comment casser la croûte entre 2 concerts !

Jusqu’à maintenant, les festivaliers avaient plutôt le choix entre pizzas, burgers ou hot-dogs, accompagnés de frites, pas vraiment maison. Mais ça c’était avant. De nombreux festivals choisissent aujourd’hui de proposer une offre de restauration qui ne rime plus avec malbouffe mais gastronomie ! Au programme de la cuisine avec des produits de qualité, réalisée par des chefs de renom et qui sont même présents sur le festival.

Parmi les pionniers en la matière : le Roskilde festival, un des plus grands festivals de rock et pop d'Europe qui se déroule en ce moment au Danemark. Depuis 12 ans, il propose aux visiteurs une restauration axée cuisine durable/ Cette année, les festivaliers peuvent eux-même créer leur repas, à partir d’un buffet de produits biologiques. 80 conseillers culinaires sont là pour les aider à cuisiner, dont une cheffe thaï étoilée de Copenhague Dak Laddaporn.

Et en France, les festivals proposent une offre aussi plus gastronomique ?

C’est la nouvelle tendance. Elle a commencé l’an dernier avec l’arrivée en France du Festival de musique américain, Lollapalooza, qui voulait mettre en avant la gastronomie française, avec un espace au cœur du festival.

Cette année encore, la street food gastronomique est à l’honneur. Pas moins de 6 chefs renommés cuisineront pour les festivaliers des plats à emporter à moins de 15 euros, les 21 et 22 juillet prochains. Parmi eux Jean Imbert. Il proposera ses “bols de Jean”, des plats servis dans un pain creusé : un végétarien avec du concombre, de la feta, des oignons pickles, des tomates, une mousse de menthe et une tapenade d'olives ; et un deuxième bien plus gourmand, une moussaka revisitée parfaite pour le soir avec de la béchamel, du fromage gratiné, de l’aubergine, de l’oignon et du bœuf.

A ses côtés : l’Italien Denny Imbrosi et ses gourmands raviolis ricotta, épinards et truffe noire de Molise ou sa foccacia burrata, artichauts, aubergine grillée et roquette. Le cuisinier Yoni Saada proposera, lui, une salade niçoise avec un thon mi-cuit à tomber et un pain bagnat poulet rôti falafel. Et le chef Antony Clémot : un poulet-frites version gastronomique, avec une volaille sélectionnée, et recouverte d’une panure franco-japonaise très croustillante, accompagnée de frites maison au goût légèrement sucré.

Côté sucré justement, Christophe Adam proposera ses éclairs de saison et le pâtissier Yann Couvreur une offre plus large avec 12 parfums de glaces, dont une à la bière blanche parisienne, une gaufre à personnaliser avec de la chantilly bien vanillée, des fruits frais et des coulis ou encore une tarte tropéziennes glacée.

Et ailleurs qu’à Paris, la gastronomie française sera à l’honneur ?  

Oui notamment au Festival des Vieilles Charrues à Carhaix, en Bretagne, du 19 au 22 juillet prochain. Cette année, les festivaliers découvriront un espace dédié à la gastronomie : le jardin des chefs. Ouvert chaque jour à 11h, il accueillera plusieurs chefs bretons qui se relaieront pour faire découvrir leur version des plats de festivals, réalisés avec des produits locaux et proposés à moins de 13 euros.  

Le chef Laurent Bacquer proposera notamment un burger accompagné de frites de patates douces et un kebab au poulet mariné au cari de lentilles. Plusieurs cuisiniers étoilés comme Nicolas Conraux, Yvon Morvan ou Loïc Le Bail élaboreront des blinis et leur sauce.

Et en dessert, le Meilleur Ouvrier de France Laurent Le Daniel proposera une Tarte à l’agrume kalamansi et la cheffe Elham Moudnib des crêpes enrobées.

Autre exemple à Lyon : le festival Woodstower proposera, fin août, une offre de restauration composée majoritairement de produits locaux, en circuits courts et issus de l’agriculture biologique et du commerce équitable.

Et Marion, certains festivals sont carrément dédiés à la cuisine ?

Oui, c’est le cas de Lot of saveurs, qui met en valeur des produits lotois, avec des chefs de la région, sous fond de musique d’ambiance. Pour cette 9e édition, la noix du Périgord sera revisitée par 14 cuisiniers, dont Joël Gilbert, Alexis Pelissou, Monique Valette ou encore Hamid Miss et deux invités d’honneur : Babette et Christophe Adam. Ça se passe les 7 et 8 juillet à Cahors.