Culturez-vous ! - 31/08/2017

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Culturez-vous est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Nicolas Carreau partage chaque tous les jeudis son coup de cœur littéraire.

Le jeudi… C’est littérature et mercredi, Nicolas Carreau nous parle du romancier américain Colson Whitehead, 47 ans.

Il vit à New York et c'est normal de ne jamais en avoir entendu parler. Il est peu connu en France, malgré ses quelques romans déjà traduits. Ses ventes restaient confidentielles. Mais ça, c’était avant. Tout change avec UndergroundRailroad, qui vient de paraître chez Albin Michel. C'est un énorme succès aux Etats-Unis où il approche le million d’exemplaires vendus. Obama lui-même a fait part de son admiration pour ce livre. Il a obtenu le National Book Award et le prix Pulitzer ! Et il arrive donc maintenant en France. 

D'est-ce que "Underground Railroad" ?

C’est le nom que l’on donnait au réseau clandestin d’évasion des esclaves pour fuir le Sud esclavagiste des États-Unis au XIXème siècle. "Underground Railroad" veut dire littéralement le chemin de fer souterrain. C’est une métaphore, bien sûr, mais Colson Whitehead a pris l’expression au pied de la lettre. 

Et quelle histoire a-t-il bâti autour de ce chemin de fer souterrain ?

Nous sommes avant la guerre de Sécession. C’est l’histoire de Cora, 16 ans, esclave dans une plantation de coton en Géorgie, sous le joug d’un maître sadique. C’est le roman de sa fuite avec son ami, César. Les fugitifs sont poursuivis par le terrible Ridgeway, un chasseur d’esclave particulièrement cruel, un personnage digne d’un film de Tarantino…

C’est donc un roman western ?

On retrouve effectivement un peu de cette ambiance parfois. Mais le livre de Colson Whitehead dépasse toutes les fictions qui traitent du sujet de l’esclavage et de la condition des Noirs en Amérique. Notamment en y insufflant une toute petite touche de surréalisme avec ce train souterrain improbable. Puisque Cora emprunte donc cet "underground railroad" en cherchant les gares clandestines. Ce faisant, elle passe d’État en État, de la Caroline du Sud au Tennessee.

Et l’on suit la fugitive…

Oui. On espère avec elle, on a peur avec elle, on se bat avec elle. Et on comprend mieux la place des Noirs aux États-Unis, une situation qui se rappelle à nous régulièrement dans l’actualité. Et pour cause : malgré ce train souterrain improbable, Colson Whitehead ancre son roman dans l’histoire et nous montre une réalité précise et documentée.

Ce grand roman traduit par Serge Chauvin sera bientôt adapté en série par Barry Jenkins, le réalisateur du film oscarisé Moonlight. Underground Railroad de Colson Whitehead est publié chez Albin Michel.