Culturez-vous ! - 04/09/2017

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Culturez-vous est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Thierry Geffrotin partage son coup de cœur musical du jour. Vendredi, il s'agit de l'orchestre philharmonique de Cincinnati qui donnera trois concerts à Boulogne-Billancourt.

Trois concerts exceptionnels seront donnés par le mettre orchestre, l'orchestre symphonique de Cincinnati à la fin de cette semaine à Boulogne-Billancourt, près de Paris.
Le chef en question s’appelle, Louis Langrée, est français. Il a 56 ans et il est à la tête de cet orchestre depuis 2013. Les États-Unis ne manquent pas d’orchestres de ce genre, un symphonique c’est énormément de musiciens sur la scène. Mais en général on les trouve dans les très grandes villes comme New York, Chicago ou encore Los Angeles. Mais Cleveland, c’est moins de 300.000 habitants. Et cet orchestre symphonique, c’est une Rolls. 

Et cet orchestre s’est donc choisi un chef français.

C’est exactement le verbe qui convient. Ce sont les musiciens qui choisissent leur directeur musical. Et visiblement, ils ne regrettent pas leur choix et ils l’ont prouvé en proposant que leur tournée européenne - cinq pays, onze concerts en 15 jours pour trois millions de dollars - se termine par la France.

On pourra donc entendre quels compositeurs lors de ces trois concerts ?

Entre autres, du Gershwin avec "Un Américain à Paris" dans une orchestration au plus près des intentions de Gershwin. Du Bernstein également - de la vraie musique américaine donc. Du Tchaïkovski aussi avec une symphonie qui va donner l’occasion à l’orchestre de Cincinnati de montrer toutes ses qualités.

On entend en effet la puissance et la souplesse de cet orchestre qui a un fonctionnement à l’américaine. Mais on parle également de dollars et de financements.

C’est simple : il ne bénéficie que des fonds privés provenant du mécénat et de la billetterie. Et après la crise de 2008, la situation a été très difficile pour l’orchestre et il a fallu du temps pour s’en remettre. Mais nous sommes aux États-Unis, alors tout peut arriver. 

Trois concerts exceptionnels pour l’orchestre symphonique de Cincinnati. Ce sera à la Seine Musicale, la nouvelle salle de Boulogne-Billancourt, vendredi et samedi prochain.

Les chroniques des jours précédents
Voir toutes les chroniques