Cinéma : “La promesse de l'aube" et “A Ghost Story"

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Matthieu Charrier partage son coup de cœur culturel.

Votre choix cinéma aujourd'hui Mathieu, c'est donc le film "la promesse de l'aube", adapté du roman autobiographique que Romain Gary avait publié en 1960.

C'est Pierre Niney qui joue le rôle de Romain Gary. Charlotte Gainsbourg celui de sa maman. Et bien plus d'ailleurs, car si vous avez lu le livre, vous allez retrouver dans ce film la folie de cette mère, juive polonaise, qui rêve de devenir actrice. Et doit fuir Varsovie avec son fils et l'argenterie, pour s'installer à Nice. Elle est extravagante, castratrice, mais finalement elle va tellement lui répéter qu'il VA réussir, qu'il est capable de tout, que Romain Gary va devenir écrivain, ambassadeur, et même aviateur pendant la seconde guerre mondiale. C'est l'ambiance de ce film, avec cette voix off. Romain Gary se raconte, dans cette grande saga historique, classique dans la forme. Mais aussi avec des moments drôles.

Et c'est donc Pierre Niney qui joue le rôle de Romain Gary !

Très crédible, une nouvelle fois. Après avoir joué notamment le fils Cousteau dans l'Odyssée, ou Yves Saint Laurent, dans le film éponyme de Jalil Lespert. Et c'est vrai que La Promesse de l'Aube est aussi d'actualité. C'est un film complet d'un peu plus de deux heures mais pas ennuyeux. Le réalisateur Eric Babier a réussi à faire de ce livre, déjà adapté par Jules Dassin, il a réussi à en faire un film grand public. Que vous pouvez aller voir en famille pendant ces vacances de noël. 

La Promesse de l'Aube d'Eric Barbier. Vous vouliez aussi nous parler de votre coup de cœur de cette fin d'année, "A Ghost Story"qui avait remporté le prix du jury au dernier Festival de Deauville.

Qu'on peut traduire par "une histoire de fantôme". Un couple fusionnel joué par Rooney Mara et Casey Affleck vit dans une petite maison, elle veut déménager, lui non. Et un matin, il meurt dans un accident de la route. Sauf que son fantôme, va revenir, il est présenté à l'écran sous un grand drap blanc. et jour après jour, il va observer le quotidien de sa femme, qui tente de se reconstruire. Elle ne le voit évidemment pas. C'est un tout petit film, tourné en neuf jours, 150.000 dollars de budget, c'est rien. Et pourtant, "A ghost story" est un chef d'œuvre. D'une sublime mélancolie. Qui nous interroge sur le deuil, le temps qui passe, la solitude, le lien aussi que l'on construit avec les lieux. Ce fantôme dégage beaucoup plus de sentiments que bon nombre d'acteurs. 1h27 bouleversante. Ne manquez pas "A Ghost Story" de David Lowery.

 

Les émissions précédentes