Ubik, classique SF de Philip K. Dick

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Culture d'été est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Maître de la science-fiction, Philip K. Dick est souvent connu à cause des films adaptés de ses livres. Ubik reste le chef d’œuvre de SF inadaptable et génial.

Vous nous conseillez ce matin un classique à lire ou relire cet été, Ubik de Philip K. Dick, le grand maître de la Science-Fiction.

C’est un auteur que beaucoup connaissent sans même l’avoir lu. A cause ou grâce aux adaptations de ses histoires au cinéma : Total Recall, Blade Runner, Paycheck, Minority Report, etc. Il a été bien servi par le cinéma américain.

Et lequel avez-vous choisi ?

J’ai choisi Ubik, le chef d’œuvre de Philip K. Dick, écrit en 1966, et pourtant il n’a jamais été adapté en film. Sans doute parce que c’est impossible. Non pas parce que l’intrigue est compliquée, mais parce que l’histoire est pleine de ramifications. Nous sommes dans le futur, en 1992. Mais quand on écrit en 66, c’est le futur ! Ce monde imaginaire est dominé par l’argent. Tout est payant, absolument tout : vous ouvrez une porte, vous payez, vous prenez une douche, vous payez, vous vous faites un café, etc. Quand vous êtes en manque de monnaie, la vie devient vite impossible. Tous les thèmes de la science-fiction sont réunis dans ce roman. Il y a aussi des vaisseaux spatiaux et tout un tas de gadgets futuristes qui existent aujourd’hui. Mais ce n’est pas le plus important. Pour Bernard Werber, l’écrivain de science-fiction français, Philip K. Dick est capable de voir le futur technologique, certes, mais pas seulement : il donne une dimension technologique à la littérature d'anticipation.

On sent que Bernard Werber est fan !

Plus que ça. Ubik a déclenché quelque chose chez Bernard Werber. Il faut dire que le roman est bien plus qu’une simple histoire de science-fiction. Les personnages évoluent dans des mondes parallèles et des réalités différentes, au point oùl’un des personnages a de bonnes raisons de se demander s’il est vivant ou mort. C’est ce moment qui a fasciné Bernard Werber.

La lecture ne laisse pas indemne a priori.

Ubik est un livre qui peut effectivement modifier votre vision du monde. Sa lecture ouvre de nouvelles perspectives en proposant des réalités différentes. Probablement pas le livre de Philip K. Dick le plus facile à lire, mais c’est sans doute le plus fascinant.