Penelope Fillon : "François, tu pourras m'imprimer ma fiche Wikipedia ? il faut que j'apprenne mon CV par coeur pour l'interview d'Europe 1 !"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Commandeur News est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Commandeur News reçoit les personnalités un peu décalées qui font l'actualité.

Commandeur News, tous les jours à 7h25 sur Europe 1 ! Ce matin, on part faire un petit tour dans la Sarthe !

Julie : À l’occasion de la diffusion hier soir sur France 5 de l’excellent documentaire de Bruce Toussaint, "François Fillon, l’homme qui ne pouvait pas être Président", nous nous sommes demandés ce que devenait le couple Fillon. Pour le savoir, nous nous rendons à leur domicile, à Sablé sur Sarthe. Penelope, vous nous entendez ?

Pénélope : Ron… Ron…

Julie : Penelope, c’est Julie d’Europe 1, vous êtes là ? Penelope, réveillez vous !

Penelope : Ron… "François, tu pourras m’imprimer ma fiche Wikipedia, il faudra que j’apprenne mon cv par cœur pour l’interview d’Europe 1 !"

Julie : Vous êtes à l’antenne Penelope… C’est très gênant !

Penelope : "Il a rendu les costumes, monsieur le Juge !" Où je suis là ?

Julie : Vous êtes chez vous Penelope ! Vous venez de faire un cauchemar, certainement !

Penelope : Pas du tout, j’étais pas en train de dormir, j’étais en train de mettre la dernière main à mon article pour la Revue des Deux Mondes !

Julie : Ah bon ? Il va parler de quoi cet article, on peut savoir ?!

Penelope : Oui, hmmm… Oh holly shit ! Ce sera un article formidable avec des points, des virgules, des paragraphes, les phrases démarrent par des majuscules. Il y aura plein de choses !

Julie : Comment se passe votre vie, depuis la campagne présidentielle, madame Fillon ?

Penelope : Nous avons retrouvé la sérénity.François a tourné la page de la politique, il fait du conseil.

Julie : Et vous ?

Penelope : Moi, je suis toujours son assistante parlementaire à l’Assemblée.

Julie : C’est impossible, François Fillon n’est plus député depuis juin 2017.

Penelope : Mais oui, j’arrête pas de lui dire, mais pourquoi j’ai gardé le salaire ! Écoute François ! Tu arrêtes de me faire des signes devant moi comme ça ! Je comprends rien ! Déjà tu mets un peignoir, mes parents sont dans la pièce à côté, et si je dis trop de conneries, tu prends le téléphone, et tu parles à Julie !

Julie : Votre mari est près de vous ?

Penelope : Bon, alors là je dis quoi, François, je dis oui ou je dis non ? Il me dit de dire non. Allez, je retourne au taf comme vous dites en France ! Et comme disait Henri Salvador, le travail, c’est la santé ! "Rien faire, c’est la conserver !"