Penelope Fillon "François, tu peux me rappeler, Honey ? Je me suis trompée, j'ai envoyé toutes mes recettes de Apple Pie de Marmiton par mail au juge des affaires financières !"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Après sa conférence de presse, nombreux sont ceux qui ont laissé un message sur le répondeur d'Europe 1 pour réagir aux propos de François Fillon.

Ce matin, bien sûr on débriefe la conférence de presse de François Fillon !

Julie : Le candidat Les Républicains à la Présidentielle vous a-t-il convaincu ? Vous êtes nombreux à vouloir vous exprimer au 3921, le standard d’Europe 1. On prend tout de suite le 1er appel !

Patrick Balkany : Oui bonjour Julie, c’est Patrick Balkany à l’appareil. T’as été bon mon Fillon, putain, ça fait 40 ans que je te connais, j’avais une perle pareille près de moi sans le savoir. Avec ta gueule de Curé pris les mains dans la corbeille de la quête, tu convoques toute la presse. On arrive, on a envie de te lyncher, on repart, on a envie de te refiler du pognon… Je t’envoie Isabelle, ma femme, en stage chez toi, parce que là, on a deux trois questions à te poser ! Attendez, je suis à mon bureau, Marie-France, appelez toute la presse pour cet après-midi. On va dire que la villa Pamplemousse qu’on a à Saint-Barth’, c’est le nouveau site du planning familial de Levallois-Perret, si si, avec ce que j’ai vu hier à la télé, ça va passer !

Sylvia Pinel : Oui bonjour, c’est Sylvia Pinel, du Parti Radical de Gauche, candidate de la Primaire. Déjà, je voudrais remercier mes 1,97 % d’électeurs, tous ceux qui ont voté pour moi, c’est à dire Sophie, ma belle-sœur, tu as fait des cakes aux olives extraordinaires, madame Monique Coutier, l’esthéticienne de ma mère sur Castelnaudary, et Didier Robichon, le sous-directeur du Midas de Carcassonne. Il y a un vraiment un "souffle Pinel" qui s’est levé dans le pays, et qui ne s’éteindra jamais. Moi aussi, je fais ma conférence de Presse comme monsieur Fillon. Je voulais dire aux Français, qu’un jour en 2004, j’ai acheté deux grilles de Morpion au bar-tabac. Et j’en ai fait gratter une à mon mari, qui était gagnante. Il a ainsi empoché la somme de deux euros, qu’il a réinvesti sur le champs dans une boîte de Tic-tac goût Fruits de la passion. Je regrette profondément ce geste, et je me tiens à la disposition de la justice, avec toutes les pièces du dossier.

Virginie Choupard : Oui, c’est Virginie Choupard, l’hôtesse d’accueil des Républicains. Enfin, "hôtesse" oui, "accueil", je sais plus trop, puisqu’il y a plus personne. Déjà, tout le 1er étage, on le loue à Sushi Shop. Bon, bonne nouvelle François, je vous ai tiré d’affaire ! J’ai retrouvé le badge magnétique de Penelope chez les Républicains. En fait je suis allé au Fou Rire, c’est un magasin de farces et attrapes Boulevard Montmartre à Paris, j’ai acheté une perruque grise, et des lunettes rondes et j’ai fait un badge avec. Tout le monde y verra que du feu ! Merci qui ? Merci Virginie !

Penelope Fillon : Oui c’est Penelope Fillon. François, je suis devant l’ordinateur, et j’ai refait une petite bourde. You say that in French ? Une "bourde" ? Ok. Je devais envoyer au juge tout le travail que j’ai fait pour toi, et au moment d’appuyer sur "Choisir la pièce jointe" sur le mail, je me suis trompée, j’ai envoyé le fichier de toutes les recettes de "Apple Pie" sur Marmiton. C’est pas très grave dans l’absolu, mais en ce moment, j’ai peur que ça les mettes un peu sur les nerfs. Tu me rappelles, honey ?