Patrick Balkany : "Je suis en train de boire des Vodkas Pomme avec Johnny Hallyday ! Foutez moi la paix !"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

A sa manière, Patrick Balkany a apporté son soutien à Penelope Fillon.

Ce matin, on parle bien sûr de l’affaire “Penelope Fillon” !

Julie : Cette dernière vient de recevoir un soutien inattendu en la personne du Député - Maire Patrick Balkany, que nous rejoignons tout de suite, en direct de sa ville de Levallois-Perret, près de Paris. Monsieur Balkany, vous nous entendez ?

Patrick : Mais qu’est-ce que vous voulez encore ?

Julie : Pourquoi vous engagez-vous pour défendre Penelope Fillon, Monsieur Balkany ?

Patrick : Parce que ça suffit, trop c’est trop. Il faut réhabiliter le travail des élus. Y’en a marre qu’on se laisse marcher dessus en permanence, nous et nos familles. Moi là, je fais quoi : je pars au marché de Levallois, je vais tracter avec ma femme Isabelle, j’ai mon petit bloc-notes pour noter ce que veulent mes administrés, la voirie, les places en crèches, en maison de retraite, et au travail !   

Julie : Vous dites que vous êtes à Levallois-Perret, mais ce ne sont pas des vagues que l’on entend derrière vous ?

Patrick : C’est vous qui êtes vague Julie.Là, je suis devant le magasin de Jacuzzi “Jacuzzi bonheur” de Levallois-Perret, où je vais rejoindre deux sympathiques commerçants qui se battent pour la défense de l’artisanat et des produits “Made in France” ! Ça vous va ?

Voix féminine suave : “Bienvenue à l’aéroport de Saint-Barthélémy, welcome to Saint-Barthélémy Airport. Les passagers en correspondance sont invités à se faire connaître auprès des compagnies aériennes concernées ! Nous souhaitons la bienvenue à notre citoyen d’honneur Monsieur Patrick Balkany !”

Patrick : MAIS TA GUEULE, MERDE !

Julie : Mais Patrick, vous êtes à Saint-Barth ?

Patrick : Oui je suis à Saint-Barth, et alors ?! J’ai pas le droit ? Je suis chez moi, Villa Pamplemousse !

Julie : Mais je croyais que cette villa ne vous appartenait pas ?

Patrick : Mais c’est vous qui me les pressez, les pamplemousses ! Je… suis en train d’écrire un rapport sur les conditions de vie des St-Barthinois, qui se sont considérablement dégradées. Vous savez combien gagne un pauvre chaque année, ici à St-Barth ? 800 000 €. Penelope Fillon, avec ses 7 000 € par mois, ici elle tient 3 jours.

Julie : 800 000 € ? Mais c’est énorme !

Patrick : Pas quand le Mojito est à 200 €. Je vous laisse, en tant qu’élu d’Île de France, je vais travailler à “valoriser les spécialités locales de St-Barth auprès du patrimoine culturel français.”

Julie : Ça veut dire quoi ?

Patrick : Que je vais boire des Vodkas - Pomme avec Johnny Hallyday. Allez, bonjour chez vous !