Maissepère : "Je vois… Je vois… Que vous allez me faire un peu de promo, Julie !"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Commandeur News est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Maissepère le mentaliste décrypte la campagne présidentielle et annonce les prochains rebondissements à venir au micro de Commandeur News.

Ce matin, on fait un point sur la Présidentielle !

Julie : Jamais le jeu n’a semblé aussi ouvert ! Pour tenter de décrypter la situation, nous faisons appel à notre mentaliste préféré, Maissepère !

Maissepère : Bonjour Julie. Excusez-moi mais je pourrais faire un peu ma promo ? Comme vous me payez jamais et puis que je viens à chaque fois du Québec pour faire mes prédictions, et que vous m’appelez quand même une fois tous les dix jours, ça commence bein à me siphonner le Codevi cette affaire-là. Je suis mentaliste, je fais pas encore de téléportation.

Julie : Pardon Maissepère, bien sûr ! Je vous en prie.

Maissepère : Vendredi soir, Voyance TV, la chaîne 337 de la Freebox, diffuse Maissepère Youplaboom où je fais du mentalisme sur plein de personnes. Le souci, c’est qu’on a mentalisé un nain, on lui a fait croire que c’était un basketteur. Et puis il est resté coincé là-dedans, on n’a jamais réussi à le démentaliser. Il pense toujours qu’il fait deux mètres quarante. Mais bon, l’émission passera quand même.

Julie : On a vraiment hâte. Revenons maintenant à la Présidentielle. Nous allons passer en revue les principaux candidats et vous allez nous dire comment vous les voyez évoluer dans les prochaines semaines. On commence tout de suite avec Benoît Hamon.

Maissepère : Benoît Hamon peut finir à huit, comme à 22. Il pourrait se qualifier pour le second tour et là. Il pourrait lui arriver un grand drame.

Julie : Ah bon ? Lequel ?

Maissepère : Celui de gagner. En fait Hamon, il s’est présenté parce qu’il avait perdu un pari avec un copain. Mais là, il commence à trouver que la blague s’enlise un peu. L’aimerait bien sortir de cette affaire-là mais il pleut plus.

Julie : François Fillon ?

Maissepère : Veut pas lâcher. Rien. Mais c’est pas prêt de s’arrêter. Fin mars, on va découvrir que son fils de trente-cinq ans perçoit une allocation "Invalide de guerre de 14", que sa fille perçoit une allocation "Non voyant", alors qu’elle est astigmate.

Julie : Marine Le Pen ?

Maissepère : Ça vous dérange pas si on s’arrête là ? Comme ça je pourrai revenir la semaine prochaine et faire un peu de promo pour mon show ? Dans le prochain numéro, je mentalise un phoque et je lui fais croire que c’est une danseuse de pol dance. Ça va buzzer ma Julie !