Liliane Bettencourt à la mort du fondateur d'Ikea : "Ingvar, Tatie Lili t'a réservé un petit nuage à côté d'elle ! Traîne pas trop mon viking !"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Commandeur News est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Commandeur News reçoit les personnalités un peu décalées qui font l'actualité.

Commandeur News, toute l’actualité achetée en kit et montée sous vos yeux, tous les jours à 7h25 sur Europe 1 ! Ce matin, on part en Suède !

Julie : Le fondateur de la marque IKEA, Ingvar Kamprad, est décédé cette nuit à l’âge de 91 ans. Les témoignages affluent au 3921. Mais avant de les écouter, on se retrouve après une page de publicité !

Voix off féminine : À l’occasion de la mort du fondateur d’IKEA, IKEA innove encore et encore avec la semaine du cercueil en kit. Du 1er au 7 février, venez tester vous-même nos cercueils "INDEBRODE", "INDEPRIJTE", "INDESTRODE", dans tous nos magasins. Taille, forme, couleur… Quatre feuilles de placo épaisses d’un demi-centimètre, à assembler vous-même pour des prix défiants toute concurrence. Repartez avec votre cercueil en kit, le coussin pour la tête, et deux sandwiches au poulet pour 7,9 euros ! Ikea, des petits prix pour toutes vos envies !

Julie : On prend un premier auditeur en ligne !

Amanda : Non c’est Amanda Lear, c’est une auditrice. Je suis dans tous mes états, si j’avais voulu faire de l’humour, j’aurais dit "Dans toutes mes étagères", mais c’est pas le jour. Je suis pas là pour parler de moi, mais bon, j’avais été choisie pour être la figure de sa prochaine campagne IKEA, il aurait pu claquer le mois prochain Ingvar, ça changeait pas la face du monde.

Julie : C’est pas vrai, vous, Amanda, l’égérie d’IKEA ?

Amanda : Bah oui, ça fait des années que je pratique les montages en kit : mes pommettes, elles viennent de Tunis, mes hanches, je les ai récupérées à Moscou, mes seins viennent de Dubaï.

Julie : C’est bon merci merci Amanda. Appel suivant : je lis sur ma fiche : "Liliane Bettencourt au standard" ? Il doit y avoir une erreur.

Liliane Bettencourt : Non non, y’a pas d’erreur Julie ! J’ai claqué avec dix-neuf milliards sur mes comptes, encore heureux que je puisse faire des choses que les autres peuvent pas faire ! Je voulais dire "Ingvar, quand tu vas monter au ciel, j’ai réservé un petit nuage à côté de Tatie Lili ! On fait du Rami toute la journée avec la fille de Franco, et le soir on regarde "Plus belle la vie". Et pendant la pub, on se mettra la main sur la cuisse, en mangeant des bonbons au Daim ! Traîne pas trop petit viking, on t’attend !".

Julie : Merci Liliane. On prend un dernier appel, notre historien Franck Ferrand. Franck, vous êtes très ému, je crois !

Franck Ferrand : Si je suis ému je le cache bien. J’ai acheté une bibliothèque "Billy" chez Ikea la semaine dernière, qui était soi-disant le "Must" du magasin, le basique. J’t’en foutrais du basique, elle s’est écrasée sur la tronche de mon amie académicienne Hélène Carrère d’Encausse. Elle me dit "Franck, veux-tu me resservir un peu de ta choucroute de la mer ?". Le temps qu’elle finisse sa phrase, y’avait plus personne. Alors tu vas voir cet après-midi, on va faire un "Au cœur d’IKEA" sur Europe 1, on va parler des sympathies nazies d’Ingvar, de ses vêtements achetés aux Puces, et du seul cadeau qu’il ait fait à ses enfants en 50 ans : une boîte de trombones. Ils vont être contents à Stockholm. Bonjour chez vous !