Le commandant de bord : "Madames, messieurs, on va devoir larguer François Fillon !"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Commandeur News a réussi à récupérer les enregistrements du vol en direction de la Réunion qu'a emprunté François Fillon.

Ce matin, un son exceptionnel dans Commandeur News !

Anissa : François Fillon termine actuellement son voyage sur l’île de la Réunion. Un séjour qui n’aura pas été de tout repos pour le candidat, des opposants l’attendant à chacun de ses rendez-vous ! Cela a même démarré à l’atterrissage de l’avion. Nous avons récupéré le son du cockpit. Ecoutez plutôt !

Pilote 1 : "Madame, mademoiselle, monsieur, ici le commandant de Bord, Maurice Falzard, à l’appareil. Il fait 14 degrés sur l’île. Nous sommes à 300 kilomètres de notre point d’atterrissage et commençons notre descente. Un petit mot pour monsieur François Fillon, qui est parmi nous".

Pilote 1 : S’il vous plaît, du calme, vous êtes dans un environnement pressurisé. Mon propos n’est pas politique, monsieur Fillon, mais malgré tout, courage, parce que vous êtes dans une belle merde. Et puis de la qui tient, pas de la petite bouillasse de flaque d’eau sur le trottoir. C’est vrai que c’est dur de se prendre dans sa gueule, mais en même temps si vous avez embauché votre femme et qu’elle était même pas au courant.

Pilote 2 : Maurice, tu peux raccrocher, on a perdu 500 mètres en huit secondes.

Pilote 1 : Oui, au temps pour moi, Fabrice. Je suis désolé.

Pilote 2 : Qu’est-ce qu’il y a, là sur le tarmac, à St-Denis, Maurice ?

Pilote 1 : Bah, attends, je vois rien, tu sais que j’ai deux à l’œil gauche. Et je vois rien avec le droit, je me suis pris un bouchon de Champagne à l’anniversaire de ma belle-sœur dimanche dernier.

Pilote 2 : Bah, en fait, je crois qu’il y a des manifestants sur le tarmac. Attends je lis les pancartes : "Fillon, rends le flouze fils d’enfoiré !", "No zob in job", "Rends le magot, tu fais plus rire les oiseaux". On peut pas atterrir Maurice !

Pilote 1 : Attends Fabrice, j’ai une idée. Mesdames, messieurs, nous avons un petit souci. Des manifestants anti-Fillon nous empêchent d’atterrir sur le tarmac. Donc, je vais demander au personnel navigant de vêtir monsieur Fillon d’un gilet de sauvetage et de le jeter à l’eau ? Le pressing sera à la discrétion d’Air France bien sûr.

Pilote 1 : Merci Monsieur Fillon. Bon atterrissage à tous.