Julie : "Monsieur Guerriau, vous n'avez pas fait attention, mais vous venez de m'envoyer une photo de vous tout nu, sur la Dune du Pyla !"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

HUMOUR - Joël Guerriau, Sénateur-maire UDI de Saint-Sébastien sur Loire, exprime son indignation au micro de Commandeur News après qu'une photo d'un sexe masculin ait été postée sur son compte Twitter.

Ce matin, c’est un bien curieux Tweet qui a attiré l’attention de Commandeur News.

Julie : Une photo de sexe masculin a été publiée sur le compte Tweeter de Joël Guerriau, Sénateur-maire UDI de Saint-Sébastien sur Loire. Elle a été retirée depuis, monsieur Guerriau souhaite porter plainte. Il est avec nous dans ce studio afin de nous livrer ses premières réactions.

Guerriau : Qui a fait ça ?! C’est comme ça qu’on reçoit un élu de la République sur Europe 1 ?

Julie : Si on pouvait arrêter la musique en régie.

Guerriau : C’est scandaleux…

Julie : Excusez-nous monsieur Guerriau. Que s’est-il passé hier matin sur votre compte Tweeter ? Comment une photo de pénis a-t-elle pu atterrir dessus ?

Guerriau : Je me le demande, madame Leclerque. Ce genre de mésaventures peut arriver à n’importe qui, même à vous Julie. Vous êtes un élu, un père de famille respectable, un ami de Tennis sympathique, et du jour au lendemain c’est votre vie toute entière qui part en lambeaux. On ne se rend pas compte du mal que peut faire un pénis. C’est une image bien sûr.

Julie : Oui bien sûr. Que comptez-vous faire dans les jours qui viennent ?

Guerriau : Je vous envoie sur votre portable le communiqué écrit par mes avocats, je pense que ça va en dissuader plus d’un de recommencer.   

Guerriau : Allez-y, lisez, lisez Julie ! Faut prendre ces malfrats pour ce qu’ils sont, c’est de la vermine !

Julie : Oui mais, c’est un peu gênant monsieur Guerriau ! En fait là, vous venez de m’envoyer un mail avec une photo en pièce jointe : vous êtes en slip avec deux femmes nues dans ce qui semble être une cave à vin ! 

Guerriau : C’est pas vrai ? Ils ont recommencé ? Mais quelle honte ! Ils ne s’arrêteront donc jamais ! Quand on bafoue un élu, c’est toute la République qu’on foule aux pieds ! Effacez ça, quand même, on sait jamais ! Et moi j’éteins mon portable.

Julie : Là, vous n’avez pas éteint votre portable, vous venez de me renvoyer une photo de vous tout nu, sur la Dune du Pyla !

Guerriau : Merci pour votre accueil. Et prévenez les vigiles en bas, car je vais sortir en courant !