Jérôme Cahuzac : "Je vais enfin pouvoir dire toute la vérité sur votre antenne !"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Alors que son procès est en cours, Jérôme cahuzac a réservé sa première interview exclusive à Europe 1.

Ce matin, c’est le procès Cahuzac qui est à la Une !

Julie : Il est courtisé par tous les médias, mais c’est à Europe 1, qu’il réserve sa première interview durant son procès : le chirurgien esthétique et ancien ministre Jérôme Cahuzac est avec nous dans ce studio !

Jérôme Cahuzac : Non, mais Thomas Sotto, je vous parle juste de réimplanter quelques bulbes autour des golfes et un peu sur le haut du crâne, je vous repulpe les lèvres, je vous fais ça pour 20 K€, un petit 20.000 dans une enveloppe A5, ils en font des matelassées chez Office Dépôt, ça part à Genève. Et on est à l'antenne ! On parlait chiffon avec Thomas !

Julie : Jérôme Cahuzac, votre procès pour blanchiment et fraude fiscale bat son plein. Comment avez-vous pu dissimuler tant de comptes en banque avec un tel aplomb ?

Jérôme Cahuzac : Oh, je ne suis pas fier, Julie. Vous savez, depuis trois ans, les idées les plus noires me sont passées par la tête.

Julie : Des idées noires comme le suicide, par exemple ?

Jérôme Cahuzac : Non, comme déclarer mes revenus. Après rassurez vous, je ne le ferai pas, j’ai une morale, j’ai une famille, mais j’y ai pensé.

Julie : Vous vous retrouvez toujours dans des situations soi-disant improbables. En 2012, vous dites avoir appris l’existence d’un de vos propres comptes en Banque de 2,5 millions d’Euros.  

Jérôme Cahuzac : Je vais enfin pouvoir dire la vérité sur votre antenne.

Jérôme Cahuzac : J’avais rassemblé cet argent pour financer la campagne de Michel Rocard à la Mairie de Conflans Ste-Honorine. On voulait une campagne à l’Américaine, des Cadillac, des feux d’artifice, des femmes nues dans des gâteaux. Regardez les nuages, Michel nous regarde, il hoche la tête !   

Julie : Vous avez déclaré ça la semaine dernière, personne ne vous a cru.

Jérôme Cahuzac : Vous avez raison Julie. Je vais enfin dire toute la vérité sur votre antenne.

Jérôme Cahuzac : Ma fille a rencontré l’amour. Et ça dans la vie d’un père, ça compte. J’ai voulu qu’elle puisse se marier chichement certes, mais dignement. Alors j’ai fait les fonds de tiroir, on a ouvert une cagnotte Leetchi avec ses copines, et on a péniblement rassemblé 2,5 millions d’Euros. Vous savez, nous les chirurgiens esthétiques. Les gens de peu, la gauche ouvrière.

Julie : Jérôme ?

Jérôme Cahuzac : Je veux pas aller en prison Julie, je pourrai pas supporter de regarder « Motus » tous les matins en survêt, à côté de quelqu’un qui fait caca. (Il se ressaisit) Au cas où, j’ai pris mes dispositions, j’ai ouvert un compte à la Banque de Genève au nom de –Vous notez Julie- au nom de "Julie Leclerc" avec un "c". Il y a sept millions d’Euros dessus, ça vous aidera à finir le mois. Allez-y mollo, on n’est que le 13 !