Jacques Chirac : "Il se passe quelque chose à La Havane ? Ça sonne dans le vide quand j'appelle Fidel !"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

À l'occasion des 84 ans de Jacques Chirac, la directrice de sa maison de retraite, Gisèle Cathéter, est l'invitée de Commandeur News.

Ce matin, nous fêtons un anniversaire important, avec une certaine nostalgie.

Julie : L’ancien Président Jacques Chirac fête aujourd’hui ses 84 ans à la maison de retraite Sheila et Ringo du 18e arrondissement de Paris. Nous rejoignons sa directrice, Gisèle Cathéter ! C’est un jour important pour vous tous, le 29 novembre, Gisèle !

Gisèle : Oui bonjour Julie. Attendez, parce que c’est un bazar dans ce hall, y’a de la poussière partout. Toufika, vous me dégagez ces vieilleries. Les pensionnaires descendent des choses des étages Julie, et ne les mettent pas dans les bennes… Ça me rend… C’est… le Musée du Quai Branly qui offre une statue d’art premier à Jacques Chirac ?! Oh la conne. Non mais Euh. Les arts premiers, c’est particulier C’est vrai qu’une vieille femme de cinquante centimètres toute nue, avec les seins qui arrivent jusqu’aux genoux. C’est pas le sujet ! La boulette !

Julie : Justement, vous évoquez le Président Chirac, Gisèle. Vous n’échapperez pas à cette question que tout la France se pose : comment va-t-il ?

Gisèle : Le Président Chirac va bien. On a un tout petit peu baissé les doses de nourriture : là, on est sur du 3-4 kilos de taboulé par jour, on arrose ça avec une quinzaine de litres Corona, et puis on le termine avec une centaine de profiteroles. Comme je dis, vaut mieux manger peu, mais plus souvent.

Jacques Chirac : Qui c’est ?

Gisèle : Oh, le coup des mains sur les yeux ! On me l’avait jamais faite ! Bonjour Président !

Jacques Chirac : Ma Gisou, il se passe un truc à Cuba ? J’essaye d’appeler Fidel depuis deux jours, ça sonne dans le vide ! Je vais appeler Nikita Kroutchev au Kremlin, il a un téléphone rouge avec La Havane !

Gisèle : Oh non, les flics vont encore débarquer ! Julie, je vous le passe, vous dites n’importe quoi, c’est la tante Henriette, ou que sais-je. Je craque.

Julie : Mais Allo, Jacques ? C’est votre tante Henriette !   

Jacques Chirac : Ah bonjour ma Tatie ! J’espère que les travaux de la ligne Maginot ne font pas trop de bruit derrière la voie ferrée !

Julie : Non, tout va bien mon neveu !

Jacques Chirac : C’est drôle Tatie, vous avez la même voix qu’une ex qui faisait de la radio. Une fille si belle qui s’appelait Julie Leclerc. Elle a rendu la vie si difficile à ma femme. Je me souviens de Bernadette en train de courir avec un balais derrière Julie à Matignon en hurlant "Je vais te péter les os, Polnareff !".   

Julie : Envoyez la musique, en régie !

Julie : Merci Président, on est si heureux de vous avoir en ligne.

Jacques Chirac : Y’a pas un endroit à Europe 1 où on n’a pas fait l’amour ! Le nombre de coquineries qu’on a pu faire sur la photocopieuse. Le comptoir du hall a cédé un soir de noël. Pas une menuiserie d’ouverte…