Gisèle : "Oui monsieur Trump, on va ouvrir votre Internet au site 'Jacquie et Michel' !"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

L'ancienne secrétaire de l'Élysée a trouvé refuge à la Maison-Blanche où elle s'occupe désormais des Obama en attendant la famille Trump.

Ce matin, on file à la Maison Blanche !

Julie : Comme vous le savez, la transition entre l’administration Obama et celle de Trump s’organise actuellement. Nous rejoignons l’assistante personnelle de Barack Obama, Gisèle Lapin !

Gisèle : Oui, bonjour Julie !

Julie : Mais quelle surprise de vous retrouver là-bas Gisèle ! On vous a quittée, vous étiez bien secrétaire du Président Hollande à l’Élysée ?

Gisèle : Oui ! Mais bon, vous avez vu les sondages, Hollande est à 4%, ils liquident tout là-bas, la vaisselle, les bureaux et les matelas. Ils vont raser l’Élysée, ils vont en faire un Cash Converters. C’est bien triste tout ça !

Julie : Mais comment vous êtes-vous retrouvée assistante de Barack Obama à Washington ?

Gisèle : On a un Intranet des assistantes de Président Julie, et dès qu’il y a un poste qui se libère, on postule ! Là, ils cherchaient une assistante pour Kim Jong-Un à Pyongyang en Corée du Nord ! J’ai passé mon tour. L’autre il te demande un Bic bleu, tu lui tends un Bic rouge, tu finis avec en côtelette avec deux fils électriques dans les fesses ! Merci du plat ! Pareil, "poste à pourvoir à Moscou" ! Niet Herr General ! Un Poutine pas content, ça passe dans le bureau, toi t’es en train d’écrire à l’ordi, ça met ses deux doigts par surprise sous tes oreilles, une petite pression et tu finis tes RTT au cimetière de Moscou.

Julie : Du coup, vous devez être heureuse avec les Obama ?

Gisèle : Ce sont deux crèmes. Deux Chantilly ! Et puis niveau boulot, c’est pas des foudres de guerre. Barack, il passe sa journée à jouer à Candy Crush, les pieds sur le bureau.

Julie : Mais qu’est-ce que c’est que ce bruit ?

Gisèle : C’est Michelle, qui donne ses cours de gym aux petits obèses. Les lustres ont du mérite ici, quand des gamins de 200 kilos se mettent à bouger sur du Rihanna, on entend les secousses jusqu’à Chicago ! Oui, Barack, vous pouvez commencer à faire vos cartons ! Yes you can ! Allez mon petit bonhomme, en janvier t’es aux Assedic, aux Assedaïques !

Gisèle : Bougez-pas Julie, je suis avec monsieur Trump ! C’est une demande sur quoi la politique internationale, l’économie ? Ah ! Oui Donald, on va demander aux Secret Service d’ouvrir votre Internet au site coquin Jackie et Michel ! Il est malade celui-là !

Gisèle : Oui madame Trump ! Je vous ai déjà dit, oui, il y a des petites Chinoises qui font les ongles ici ! Bât B, à partir de 10 h. Je vous laisse Julie, je suis avec les deux Prix Nobel, W. Bush à côté c’est Jean-Paul Sartre ! Allez bisous !