Gisèle Cathéter : "La petite madame Salakis, elle adore la compote. Hein, madame Salakis ?"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Gisèle Cathéter, directrice de la résidence pour seniors, s'exprime au sujet de la disparition de nombreuses personnalités internationales au micro de Commandeur News.

Ce matin, on parle de disparitions de personnalités illustres.

Julie : Fidel Castro au mois de novembre, Mario Soares, l’ancien Président portugais ce 7 janvier, Roman Herzog l’ancien président allemand hier. Jamais autant de politiques n’ont disparu en aussi peu de temps. Avec nous, la directrice de la résidence pour seniors "Confiance et confidences", qui accueille des dirigeants âgés, Gisèle Cathéter !

Gisèle : Oui bonjour Julie ! Pardon, j’ai un petit rhume.

Julie : Oh, c’est pas bien grave.

Gisèle : "C’est pas bien grave", "c’est pas bien grave", on a enterré douze petits vieux à cause d’un rhume. On revient au XVIIIème siècle, c’est pas Dieu possible. Je leur ai dit à mes pépés, "Faites vérifier vos dents !" Une carie mal soignée et hop, vous finirez au fond du jardin !

Julie : Vous avez des pensionnaires qui vont bien, malgré tout ?

Gisèle : Oui, y’en a qui pètent la forme ! On a des dirigeants qui viennent du monde entier ! Chez les Français, y’a monsieur Giscard d’Estaing, l’ancien Président, je regarde l’heure, parce qu’il va démarrer son Basket avec Edith Cresson. On a monsieur Balladur, qui a plus toute sa tête. Dis donc Edouard, tu vas rendre ses sous-vêtements à ta femme maintenant. Ça fait plus rire personne ! Tu vas pas à la Galette des Rois en nuisette, sinon la fève, je vais la jeter par la fenêtre moi non mais. Et puis on a des internationaux : Juan Carlos, l’Espagnol ! C’est bon tout le monde l’a vu, votre petit Chorizo votre altesse ! On est au petit déjeuner ! Et puis on a monsieur Boulghour, l’ancien Premier Ministre Slovène.

Gisèle : On avait monsieur Boulghour !

Gisèle : Et puis, là, c’est ma chouchoute ! Madame Salakis, l’ancienne Présidente du Parlement grec. Hein madame Salakis, dites bonjour à Europe 1 ! Elle est dans le Coma depuis un an, et y’a un mois je me suis retrouvée sur son testament. Comme ça, sans raison ! Ça frôle le paranormal ! Elle est gentille, elle mange sa compote à la rhubarbe. Elle mangeait sa compote à la rhubarbe ! Faut fermer les fenêtres, là, le personnel. Sinon, à six heures ce soir, tout le monde est au funérarium ! Je me sens un peu fébrile. Je vous laisse Julie, je vais me faire prendre la tension, j’aimerais bien à arriver à avril, c’est là où on augmente le prix des chambres !