Geneviève de Fontenay : "moi aussi, je suis sortie avec Brad Pitt !"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Commandeur News est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Brad Pitt ? Geneviève de Fontenay aussi l'a "pécho" ! Elle ne va pas pleurer pour Angelina...

Thomas Sotto : “Commandeur News”, toute l’actualité du jour ébouillantée par Jérôme Commandeur ! Ce matin, le divorce de Brad Pitt et Angelina Jolie !

Julie : Le couple d’acteurs le plus médiatique au monde se sépare. Avec nous, pour évoquer ce divorce, Geneviève de Fontenay !

Geneviève : Bonjour tout le monde !

Julie : Pardon Geneviève, mais on ne comprend pas tout à fait le rapport entre vous et Brad et Angelina ?

Geneviève : Personne le sait, mais il se trouve que moi aussi, je suis sortie avec Brad Pitt !

Julie : C’est pas vrai !

Geneviève : C’était y’a deux ans, à l’époque j’étais encore fraiche. C’était au Plaza Athénée, à deux pas d’ici. Lui il sortait d’un shooting photo, moi je donnais une petite interview à "Varice Magazine" au bar. Là je prends un Bretzel, je m’étouffe le kiki. Je me dis mon Dieu, je vais pas claquer pour un gâteau apéro, merde. Et là, tu vois pas qui déboule ? Le Brad qui pousse tout le monde, qui m’allonge par terre, qui me fout les jambes en l’air. J’lui dis : "Dis donc, on va pas faire ça devant tout le monde ? Tu veux pas qu’on prenne une chambre plutôt ?" Moi, même à deux secondes de claquer je manque pas d’humour. Oh Julie ! On m’a jamais aussi bien "bouche à bouchée", si j’avais su j’aurais avalé le paquet !

Julie : Que vous inspire la séparation de ces deux immenses stars de cinéma ?   

Geneviève : C’est bien triste ma Julie… M’enfin il était temps que ça cesse ! Dis donc, la mère Angelina, sur les photos, y’a rien qui te choque ? Elle bouffe à chaque fois qu’il lui tombe un œil ! Qu’est-ce qu’elle est maigre ! Elle lui fait pas de mal, au gratin Dauphinois ! Elle dit toujours "C’est pour un rôle" ;  m’enfin, avec un poids pareil, qu’est-ce que tu veux jouer ? Un coton-tige ?

Julie : Ils formaient une belle famille, quand même ?

Geneviève : Tu parles, ils ont les fils qui se touchent, ces Américains. T’as vu ces noms qu’ils ont donnés à leurs gamins ? "Maddox", on dirait un laxatif, "Zahara", on dirait une bagnole de chez Opel, "Knox", on dirait un bouillon de poule. Ils peuvent pas les appeler Julien et Stéphanie comme tout le monde ! Maintenant, ils vont déguster, je sais de quoi je parle…

Julie : Pourquoi ça ?

Geneviève : Moi aussi, j’ai eu une séparation médiatique, avec le Père Poupard, du troisième, dans ma petite résidence des Myosotis. Un ancien légionnaire de Diên Biên Phu qui avait des photos souvenirs de ses chèvres sur tous ses murs… Il me rendait dingue !

Julie : Personne n’en a parlé !

Geneviève : Quoi ? J’ai eu le journal Oops! au cul pendant trois semaines. Ils m’ont "paparazzée" jusqu’à Quiberon, ils m’ont shootée  dans le bain bouillonnant, obligée de faire de l’apnée pendant trois minutes, y’avait que mon chapeau qui dépassait ! Donc ils vont morfler. Mais bon comme dit Hollande, "chacun sa merde !"