Geneviève De Fontenay en chaleur !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Commandeur News est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

REDIFFUSION - Alors que la canicule s'est abattue sur le pays, Geneviève de Fontenay témoigne de ses difficultés au micro de Commandeur News.

Ce matin, au menu, la canicule que subit le pays actuellement.

Julie : Les Seniors, on le sait, sont particulièrement touchés par les températures élevées. Avec nous en duplex de son appartement de la proche banlieue de Paris, l’une des personnalités préférées des Français, Geneviève de Fontenay.

Jérôme : René Coty, je vous présente Germaine Fougère, Miss France 47…

Julie : Geneviève, vous êtes sur l’antenne d’Europe 1 ! Geneviève !

Geneviève : C’est pas moi Herr General ! Ah pardon Julie, mais avec cette chaleur, c’est comme dans les sous-marins, on sait plus l’heure qu’il est.

Julie : Comment vivez vous cette canicule, Geneviève ?  

Geneviève : S’il y a des jeunes qui nous écoutent, achetez en viager, c’est le moment ! Si les chaleurs continuent, mi-septembre vous êtes chez vous. Nous à la résidence, on a convoqué une réunion de syndic exceptionnelle. Ma petite madame Camin du troisième, que j’aimais tant, 117 ans, la Faucheuse en pleine poire. Elle venait de démarrer ses cours de Zoumba, allez zou, au fond du jardin ! Mam’Fourier, Monsieur Jambier, Mam’ Fleuret, un aller simple sur Go Voyage, à dégager ! Ils sont tous morts à la même heure, au beau milieu de Question pour un Champion, en plein Quatre à la suite, qui n’a jamais aussi bien porté son nom d’ailleurs !

Julie : Faut rester chez soi et bien s’hydrater Geneviève !  

Geneviève : Avec ce qui m’est arrivé, je risque pas de sortir ma Julie chérie ! Hier après-midi, j’étais devant Slam sur la trois, je ruisselais, on aurait dit Sylvia Krystel dans Emmanuelle au Kenya, j’allume mon ventilateur qu’est derrière moi. Je voulais me relever mes petites jambes pour faire circuler mon sang comme il a dit le Docteur Kierzek,  j’appuie sur la commande de mon fauteuil Everstyl pour basculer en arrière. Tu vois pas que mon chignon passe dans le ventilateur, il commence à s’entortiller là-dedans mon vieux, je commence à tourner comme une toupie. Je donne un coup avec mon pied pour arracher la prise, tu vois pas que j’emmène le papier peint, la Free box, les cendres de l’urne avec mon Louis dedans qui partent dans la pièce… Ça sonne à la porte, je vais ouvrir, les cheveux sur les yeux, des cendres plein la gueule. C’étaient des Témoins de Jéhova, y’en a un qui dit à l’autre : "Oh regarde, c’est la vieille de la Télé, elle a de la coke plein le nez !" C’est pas humain !

Julie : Quelle histoire ! Quelles consignes vous donneriez aux auditeurs, Geneviève ?

Geneviève : Déjà de boycotter l’élection de Miss France en décembre, c’est pas parce qu’il fait cinquante que je perds la boule ! Et de venir à mon élection "Miss Prestige National Républicain départemental", qui aura lieu dans un restaurant Franco-Portugais "Pizza Paella Nem" chez Toufik à Rosny-sous-Bois à côté de chez Bison Futé. On a le même parking de chez Picard, on ouvrira les frigos, comme ça au moins il fera frais !