Franck Ferrand : "Fine, ça ne saute pas aux yeux, elle pèse une Smart !"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Commandeur News est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

À l'occasion du Salon de l'agriculture, notre historien Franck Ferrand nous présente Fine, la mascotte.

Ce matin, on part pour la Porte de Versailles à Paris !

Julie : Nous retrouvons notre historien préféré, Franck Ferrand qui se trouve au Salon de l’agriculture qui vient d’ouvrir ses portes ! Franck, vous nous entendez ?

Franck Ferrand : Mais comment ça, ça se voit pas ? Vous vous rendez compte de ce qu’elle a lâché sur mes pompes ? C’est pas un pigeon ! C’est une vache ! Trouvez-moi le commissaire du Salon immédiatement, il va se prendre une note de frais de chez Méphisto, ça pas trainer !

Julie : Vous êtes à l’antenne, Franck !

Franck Ferrand : Oui pardon, Julie, je discutais tout à fait sympathiquement avec le propriétaire de Fine, la nouvelle mascotte du Salon qui, un peu à l’image du Père noël, a déposé un cadeau dans mes chaussons ! Le jour où je devais remettre la médaille d’Officier des Arts et Lettres à Jean Piat au Rotary Club de Savigny sur Orge. Franchement, vous auriez pu me dispenser de ce salon !

Julie : Mais enfin, c’est pas très gentil pour les agriculteurs !

Franck Ferrand : Mais c’est vous qui êtes tombé sur la tête à Europe 1 ! J’adore les agriculteurs, mais j’ai rien à foutre là ! Faites commenter de l’Athlétisme à Catherine Nay aussi, vous verrez le résultat !

Julie : Vous deviez nous parler de Fine, la mascotte du Salon !

Franck Ferrand : Oui enfin, Fine, c’est comme si on appelait une baleine "Plume", ça saute pas aux yeux ! Six ans, 450 kg. Même la Comtesse du Barry, qui mangeait un foie gras toutes les demies heures, n’a pas franchi ce cap. Après, on dit qu’il faut familiariser les gamins à la diététique, mais comment voulez-vous avoir l’air crédible quand vous mettez en valeur quelqu’un qu’est né en 2011 et qui pèse une Smart. On vit vraiment dans une société bizarre !

Julie : En savez-vous un peu plus sur Fine ?

Franck Ferrand : Bien oui, j’ai pris un micro et je suis allé interviewer toutes les vaches de son étable. Bah non, Julie, j’ai pas fait une thèse sur Fine. Tout ce que je sais, c’est qu’elle vient de Loire-Atlantique, elle est Bretonne - Pied noir ! C’est un peu la fille de Nolwenn et de Roger Hanin ! "Bretonne – PIE noir", je me disais aussi ! Ma fille, je te souhaite bien du courage, puisque tu vas te faire tâter l’arrière-train par Marine Le Pen, Emmanuel Macron, et Jean-Luc Mélenchon, tout ça en une semaine ! J’espère que t’es un peu résiliente ! Bon, Julie, je vous laisse, y’a la grosse "Titouille", que je dois aller voir Hall C !

Julie : Mais on la connaît pas cette vache-là !

Franck Ferrand : Bah forcément, c’est pas une vache, c’est ma prof de Salsa, une copine à moi. Elle sera ravie de la comparaison. La bonne journée !