Donald Trump : "Julie, la France c'est le country entre Finlande et Maghrebie ?!"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Donald Trump révise sa géographie avant de venir à Paris pour le défilé du 14 juillet. 

Thomas Sotto : “Commandeur News” : toute l’actualité "depuis l’Arc de Triomphe jusqu’à la Place de la Concorde" par Jérôme Commandeur, tous les jours sur Europe 1 à 7 h 25. Ce matin, on évoque le prochain défilé du 14 juillet où Donald Trump sera bien présent !

Julie : Le Président américain a en effet accepté d’honorer l’invitation d’Emmanuel Macron. Nous tentons de le joindre à la Maison Blanche !  

Voix-off féminine : Bienvenue à la Maison Blanche, si vous êtes Musulman, si vous connaissez un Musulman, si vous avez déjà croisé un Musulman,  veuillez raccrocher, sous peine d’explosion de votre combiné téléphonique. 

Donald : You’re fired ! Ah ah ah It’s a joke !

Julie : Bonjour Monsieur le Président ! Quel message allez-vous délivrer lors de votre venue en France, le 14 juillet prochain ?!      

Donald : Which country ? Quel pays ?

Julie : LA FRANCE !

Donald : Wait a minute, on m’a mis Google maps sur l’ordinateur, la carte. Oh, I got It “France". Ok, vous êtes entre Finlande et Maghrebie. Oh SHIT, j’ai ripé avec la souris, je suis dans le bleu de la mer, je suis aux "Iles Açores" ?!

Julie : Allez vers l’Est avec la souris monsieur le Président

Donald : Ok, mais now, je suis sur Corée du Nord. (Menaçant) Vous êtes pas "North Corea" vous ?! Vous voulez bomb sur Pyongyang pour petit déjeuner ?

Julie : Laissez tomber monsieur Trump ! Ma question peut paraître sotte, mais connaissez-vous le principe du défilé du 14 juillet ?

Donald : No !

Julie : Vous serez assis sur la place de la Concorde, et toute l’armée française va défiler face à vous.

Donald : Ok, j’ai compris. Tentative d’assassinat contre le President. Mandat d’arrêt contre Emmanuel et Brigitte Macroon. Lancez Porte-Avion, et US Army  sur comment s’appelle votre pays.

Julie : La France ! Mais ce n'est peut-être pas la peine

Donald : Ok, vous avez bien fait de m’inviter ! Allez, on va s’occuper de vos jardins les Français !