"Claudette 2.0", la nouvelle fille de Claude François : "Je l'appelle 'Papinus', contraction de papa, et terminus"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Commandeur News est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque matin, Commandeur News reçoit les personnalités un peu décalées qui font l'actualité.

Patrick Cohen : “Commandeur News”, ce matin, l’actualité a mis du Pento dans ses cheveux blonds et a chaussé ses talonnettes ! 

Julie : En marge de l’affaire Hallyday, dans laquelle Laura et David, -les deux premiers enfants du chanteur- réclament leur part d’héritage à Laetitia, nous avons décidé de vous présenter ce matin une autre "fille de", dont le Papa était une très grande star de la variété des années 70. Elle n’a pas se souhaiter se présenter mais a choisi plutôt de nous chanter une chanson de son père, afin que nous devinions qui c’est. 

Claudette : La pendule de l’entrée s’est arrêtée sur midi, à ce moment très précis, tu m’as dit "Je vais partir, tu es partie"

Julie : C’est bon, on a compris !  

Claudette : Vous en voulez encore ? "S’il y en a un peu plus, je vous le mets quand même !" comme on dit chez le boucher.

Julie : On a compris que vous étiez la fille belge de Claude François.

Claudette : Tu as l’ouïe fine. Tu aurais pu travailler à Interpol.

Julie : Quel est votre prénom ?!

Claudette : Mon prénom, c’est Jocelyne, mais Jocelyne, ça fait un peu trop érotique, un peu trop "saute au paf" ! (Je peux vous dire que j’en ai balancé du porc, moi, sur Internet. J’en ai connu du cochon, moi dans le milieu du show-biz : de l’adjoint au maire qui veut sa petite sucrerie dans les coulisses avant le show. Je reviendrai une autre fois chez monsieur Cohen pour parler de cela.) Donc je disais, j’ai enlevé "Jocelyne", et maintenant je me fais appeler par mon nom de scène "Claudette 2.0, Cloclo est près de toi."

Julie : C’est votre nom, ça ?! Ça fait un peu long ?  

Claudette : Mais non, cruchonne ! Ça c’est le nom entier du spectacle, il y a d’ailleurs mes coordonnées personnelles sur l’affiche. Je n’ai pas d’agent, pas d’attachée de presse, c’est moi qui installe les projecteurs avant le show, qui fait la caisse, et qui nettoie les sanitaires pour le public. Dans la famille, on a appris à tout faire.        

Julie : On le voit actuellement, les rapports peuvent être difficiles entre membres d’une famille célèbre. Comment ça se passe avec les deux fils de Claude François ?!

Claudette : Ils sont d’une gentillesse exquise. Ils ont compris que je n’étais pas là pour leur sucer la dot, mais pour faire reconnaître mon art, au même titre que celui de Papinus.

Julie : Papinus ?  

Claudette : C’est le surnom de Papa. C’est la contraction de "Papa" et de "Terminus", station de Métro "Roi Beaudouin", à Bruxelles, la ligne 6. C’est là où il m’a conçue, avec Maman. D’ailleurs, ses fils m’ont proposé de produire mon show laser itinérant "Claudette 2.0 et ses rythmes". Je vous en fais un extrait. Je ne vous demande pas si vous le souhaitez. En général, les gens disent non. Ecoute, sœurette est près de toi, il faut lui dire "Sœurette, il y a du fric pour toi !". "Ah ! Encore une petite sœur !". "Fais-le, je vous en prie, j’ai les huissiers au cul, c’est important !" Je m’arrête, et pour tous mes fans, rendez-vous à la foire aux Bestiaux de Croquette sur Meuse samedi soir !