Caroline Dublanche : "Comme c'est joli Marie-Francine comme prénom, Marie pour la chrétienté et Francine pour le sexe"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

À l'occasion de la venue de Valérie Lemercier, Caroline Dublanche a accepté de revenir pour participer au Commandeur News.

Ce matin, on accueille une invitée exceptionnelle, Valérie Lemercier !

Julie : Chère Valérie, avec vous, nous sortons de l’actualité chaude : c’est le docteur des petits bobos à l’âme Caroline Dublanche, (celle qui confesse nos auditeurs toutes les nuits sur Europe 1), qui reprend du service pour quelques instants, avec un thème étonnant "Le retour chez Papa et Maman à 50 ans".

Caroline : Et oui ! Bonjour Julie, bonjour à tous ! 7h25 c’est pas facile facile pour moi car je termine mon émission en début de nuit, du coup j’ai poussé un petit roupillon sur les canapés, l’agent de ménage m’a demandé de lever mes jambes pour passer l’aspirateur et ça ma re-déclenché ma phlébite. J’ai envie de me cogner la tête contre les murs et de renverser la table tellement j’en chie des ronds de chapeau.

Caroline : Alors donc le thème d’aujourd’hui, c’est "Le retour chez Papa et Maman à 50 ans". J’ai en ligne une première auditrice, quel est votre prénom ?

Valérie : Marie-Francine.

Caroline : C’est très beau. Marie, c’est la vertu, la chrétienté, et pour le côté coquin, le sexe, il y a Francine. Comment vous êtes-vous retrouvée à retourner chez Papa et Maman, Marie-Francine ?

Valérie : Mon mari m’a quittée pour une plus jeune, je me suis faite licencier, et je n’ai pas eu d’autre choix que de retourner vivre chez mes parents.

Caroline : Oh y’a de la winneuse au standard ce matin ! Vous développez un peu sur votre douleur, Marie-Francine ? Parce que c’est ça qui soulage les gens, c’est la douleur des autres !

Valérie : C’est dur quand on a cinquante ans de retrouver une place chez ses parents.

Valérie : D’aller dormir sur le canapé du salon par exemple, et puis quand je le dis à Maman, Maman me reproche de faire du "Caca bouilli", de bouder, de jamais être contente.

Caroline : C’est d’une violence. Parlez-nous un peu d’eux justement !

Valérie : Papa adore Secrets d’histoire sur France 2 avec Stéphane Bern, et Maman achète tout ce qui passe sur Ebay ! Mais j’ai récemment rencontré Miguel, un Portugais de 50 ans très charmant qui me redonne le goût à la vie.

Caroline : Vous êtes une battante, Marie-Francine ! Demain on parlera du nombre d’enfants qui retournent chez leurs parents et qui mettent fin à leurs jours tellement ils sont infantilisés. Vous écouterez Marie-Francine, c’est très intéressant.

Valérie : Ça me met du baume au cœur, merci Caroline.

Invité(s) : Valérie Lemercier, actrice et réalisatrice