Bernard Fiskar du Service des Sports : "Entre Valls et Hollande, l'ambiance n'est plus à la Zoumba !"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

À défaut d'avoir réussi à avoir un journaliste du service politique d'Europe 1, Commandeur News reçoit Bernard Fiskar, du service des sports, pour parler du remaniement gouvernemental.

Ce matin, ce sont les débuts de Bernard Cazeneuve à Matignon qui préoccupent Commandeur News.

Julie : Nous devions être avec l’un des journalistes du service politique d’Europe 1 pour décrypter le nouveau gouvernement Cazeneuve, mais on me fait signe en régie qu’aucun d’eux n’est présent. 

Bernard : Ça c’est la boulette ! Enfin, c’est même plus une boulette, à ce niveau-là c’est un hachis Parmentier ! Oh, les mecs se réveillent même pas le premier zour du nouveau gouvernement ! C’est comme si moi le zour du transfert de Di Maria au PSG, z’étais au Parc Astérix !

Julie : Attendez Bernard ! Pour que ce soit bien clair pour nos auditeurs, c’est actuellement Bernard Fiskar, du service des sports d’Europe 1, qui s’exprime au micro.

Bernard : Qui tu veux que ce soit ? Julie Pietri ?! Bah ze venais parler du match PSG contre les Bulgares de Ludogorets d’hier soir, match nul 2–2. Pour utiliser une image qui va parler à Toto Sotto, au Tennis, c’est comme si Federer prenait cinq sets pour battre ma nièce. C’est sympathique mais y’a une petite gêne !

Julie : Y’a pas de souci, on va en parler Bernard, mais vous, vous ne pouvez rien faire pour le sujet politique qui devait passer maintenant ? 

Bernard : Eh ben voilà, c’est touzours Nanard qui s’y colle ! Vous êtes ssiant à Europe 1. Au moins quand j’étais à RMC, c’était organisé ! Quand on faisait un pot de départ, y’avait pas deux mecs qui arrivaient ensemble avec une bouteille de Suze. C’était Suze et Ricard. C’était clair. Bon, en régie, là, Romain et Philou, les ingénieurs du Son, les deux sourds, mettez moi une petite ambiance de stade !

Bernard : Je vais essayer d’expliquer le remaniement à ma manière ! C’est Valls qui a le ballon, il la joue perso, il ignore Hollande, où sont passés les automatismes qu’on a vu entre les deux hommes qui jouent ensemble depuis quatre ans. C’est la fin d’une époque, Zulie, on sent que depuis la parution du livre "Un président ne devrait pas dire ça", entre les deux hommes, l’ambiance n’est pluuuus à la Zoumba !

C’est Hollande qui prend le ballon, Le Foll fait des appels, mais personne ne veut lui filer le ballon, y’a plus personne autour de Hollande. Même pas Royal qui a pris deux matchs de suspension depuis son carton Rouge à Cuba. Maman Ségo, c’est pluuuus la Reine des Vestiaires. Hollande joue trop à droite, on sent que ça passe mal dans les tribunes, passe à Le Roux, qui renverse le jeu sur Vallaud - Belkacem, qui se demande ce qu’elle fout là et nous aussi, retour à Hollande qui passe à Cazeneuve, il est coincé, le Hollande, y’a plus que ça à faire, Valls sort du terrain, et c’est le but de Cazeneuve, un but facile ! Un match nul qui porte bien son nom ! À vous Julie, à vous Cognacq-Jay !