Bernard Fiskar, consultant sportif à Europe 1 : "Les Suédois, tu leur enlèves Zlatan et Volvo, il reste plus rien !"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Au lendemain de la victoire des handballeurs français contre la Suède, Commandeur News reçoit Bernard Fiskar, le commentateur sportif.

Ce matin, vous revenez sur le match de Handball France–Suède d’hier soir avec notre commentateur sportif préféré !

Julie : Qui dit événement sportif, dit Bernard Fiskar ! Il est avec nous dans ce studio !

Bernard : Non mais ça m’emmerde, je vais encore passer pour ce que je suis pas.

Julie : Qu’est-ce qui vous embête, Bernard ?

Bernard : Je suis déjà venu la semaine dernière, je reviens cette semaine, les mecs à la rédaction ils vont encore gueuler, "Oui Bernard, on n’entend que toi", "C’est toi qui fais les meilleurs commentaires", "T’es sapé comme un Milord !", "T’as -3 % chez Citroën, t’en fais profiter personne". Et puis moi mon problème à Europe 1.

Julie : Oui, on sait !

Bernard : Bah oui ! C’est les femmes. Je vais te dire un truc Julie, l’érotomanie, c’est une vraie maladie. On déconne pas avec ça ! Si ma femme est dans la pièce, je peux pas regarder l’Equipe 21 plus de 5 minutes d’affilée. C’est un fardeau terrible.

Julie : C’est peut-être pas le moment de parler de ça, Bernard ?!

Bernard : Non, mais après on passe au Handball, mais c’est vrai qu’avec moi, les femmes à Europe 1 deviennent folles. La petite Céline Kallmann qui présente les zournaux, qui me met des mots doux dans mon casier, elle a vidé une bouteille entière d’Anaïs Anaïs de Cacharel sur une lettre d’amour. En plus ici à la rédac, on voit passer tout le monde monde : Marysol Touraine, Isabelle Huppert, Laurence Parisot. "Bernard, on veut ton corps", "Bernard, je veux passer cinq minutes avec toi dans ton Picasso avant de mourir" Ça m’émeut !

Julie : Remettez-vous Bernard ! Alors quelle est votre analyse sur le match France–Suède que nous avons remporté 33 à 30 !

Bernard : Eh ouais les Suédois, comme dit l’expression, "Dites 33 !". Là aux alentours de Stockholm, y’a plus un Ikea d’ouvert jusqu’à début avril ! Alors, on a la larmichette, les bouffeurs de biscotte ? C’est vrai que là, on est en train de faire un strike ! C’est plus un championnat de Handball, c’est une croisière dans les Fjords ! T’façons, les Suédois, tu leur enlèves Zlatan et Volvo, il reste plus rien ! C’est le Burkina Faso le bordel !

Julie : La question que tout le monde se pose Bernard : va-t-on gagner ce mondial ?

Bernard : Je suis pas Madame Irma ! Je me nettoie pas la boule au Jex Vitres tous les matins avant d’ouvrir mon cabinet ! Là je vais te filer un scoop, accroche toi à ton micro, avis de grand vent ! Avant la finale, y’a la demie finale ! Donc, on prend un grand bol d’air, on se calme, on boit frais à St-Tropez, et lundi, Bébert il vient avec la roteuse et les cotillons ! La bonne journée !