Berlusconi : "Juppé, Fillon… Un coup de chirurgie esthétique, ils ressortent avec une peau en cul de bébé !"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Silvio Berlusconi a regardé attentivement le débat de la primaire de la droite et du centre hier soir.

Ce matin, retour sur le débat des candidats à la Primaire d’hier soir.

Julie : C’est un grand témoin exceptionnel qui vient analyser ce débat pour nous, puisqu’il s’agit de Silvio Berlusconi ! Écoutons quelques secondes de l’hymne italien, en hommage à la présence de l’ancien Président du Conseil italien.

Silvio : Mais Svetlana, enfin, pourquoi tu veux pas porter les sous-vêtements de ma femme ? Mais je te dis qu’elle est pas là ! Je prends un Jet, je suis là dans une heure ! Ma femme est aux Bahamas avec son Prof de sport ! Et appelle ta sœur aussi, la numéro 15, celle qui fait des massages avec ses pieds.

Julie : Vous êtes à l’antenne, monsieur Berlusconi !

Silvio : Ah pardon Giulia ! J’étais avecMadame Merkel qui a des problèmes de varices douloureuses et à qui je souhaite un prompt rétablissement.

Julie : Qu’avez-vous pensé du débat des candidats de la Droite et du Centre d’hier soir, monsieur Berlusconi ?

Silvio : Je me suis fait chier comme un rat mort. Un truc comme ça avant une soirée "Bounga Bounga", ça vous coupe les pattes pour les trois jours à venir ! Même un concert de Daniel Guichard c’est plus fun ! Les Français, faut se reprendre ! On dirait un séminaire des Pompes funèbres générales ! Regarde Juppé et Fillon, ils ont des cernes tellement grosses sous les yeux, on dirait des testicules ! Comment tu veux les écouter ? T’as l’impression d’entendre parler une paire de couilles !

Julie : Monsieur Berlusconi !

Silvio : J’ai envoyé un texto à tous les deux ! J’ai mis "Eh les frères Pétard, je viens vous chercher avec le Jet demain matin, je vous emmène à Djerba la Douce, on va vous tirer la gueule, deux pinces à linge dans la nuque, vous allez ressortir avec une peau en cul de bébé !" 

Julie : Et les autres candidats ?

Silvio : Mamma mia, que c’est triste tout ça ! Copé, Le Maire, Poisson… On dirait une étude notariale qui fait le tour de Nice pour vendre des viagers ! Eh ragazzi, on vend du rêve ! Au moins, pendant que tu parles du chômage, fais passer deux trois gonzesses à poil derrière qui se rincent le tette au Champagne, une bagnole à gagner, une chaîne hi-fi, des cotillons… Qu’est-ce qu’il y a de sexy chez Bruno Le Maire ? Ses mocassins à glands ? Non… Thomas Sotto, lui, quand il a interviewé Federer, il m’a fait rêver ! Lundi, quand tu vas retourner dans ta classe de collège, tu seras le héros mec ! Je file, je vais voir Donald. Troump. C’est un copain. Il a sa moumoute en nylon qui a pris feu dans l’avion, hier. On dirait Rox et Rouky ! Ciao ragazzi !