Amanda Lear-Macron : "Qu'est-ce qu'ils vont trouver dans le cercueil de Dali ? Deux ou trois osselets, et puis c'est tout !"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Après l'annonce de l'exhumation du corps de Dali, Commandeur News a réussi à obtenir le témoignage d'Amanda Lear-Macron.

Ce matin, on évoque Salvador Dali !

Julie : Une femme se présentant comme sa fille a obtenu que l’on exhume le corps de l’artiste, pour que l’on puisse prouver son lien de paternité avec celle-ci. Pour commenter cette nouvelle étonnante, on appelle celle qui a bien connu Dali, Amanda Lear qui travaille désormais à l’Élysée comme "Première Dame et demie" !

Voix off : Vous avez demandé la Présidence de la République, ne quittez pas. Emmanuel Macron en chiffres, c’est une force de la nature d’un mètre 95, près de 128 langues, dialectes et patois lus, écrits, parlés, une ceinture noire de Karaté 37e Dan obtenue à l’âge de quatre ans, une vision de nuit de près de trois kilomètres, bien supérieure à l’aigle, une ouïe sous-marine 7 fois supérieure à celle du dauphin, qui permet d’entendre à plusieurs miles des côtes. Ne quittez pas, nous allons donner suite à votre appel.

Gisèle : Oui bureau d’Emmanuel Macron ! Non non non, je ne veux pas de Gin Tonic dans mon café. Je suis désolée pour le bruit, ce sont les couillons de jeunes du bureau du Président, ils sont encore en Fête de la musique, quatre jours après ! Qui a peint les testicules de mon chien en rose ? Dénoncez-vous tout de suite ou sinon j’appelle le Président !

Julie : Il y a dû y avoir une erreur au standard Gisèle, je souhaitais parler à Amanda Lear, qui remplace Brigitte Macron parfois, je crois ?

Gisèle : Je vous la passe.

Amanda : Bureau de la "Première Dame et demie". Pardon, c’est ma voix du matin.

Julie : Bonjour Amanda ! On souhaitait votre réaction sur l’exhumation de Salvador Dali, vous qui l’avez bien connu…

Amanda : Oui j’ai lu ça ! Je suis tombée de l’armoire ma Julie ! Mais comment on peut faire ça à Salvador. Qui en plus était épais comme un casse-croûte de chômeur. Du coup, je me demande ce qu’ils vont trouver là-dedans ! Deux ou trois osselets et puis c’est tout ! Si elle veut ouvrir des boîtes, elle a qu’à aller faire des inventaires chez Eram ou chez Bata, elle va en ouvrir des boîtes, cette idiote. Je suis outrée.

Julie : Si une jeune femme disait être votre fille, Amanda, comment réagiriez-vous ?

Amanda : C’est moi qui l’enverrai au cimetière, cette gourde ! Allez la bonne journée !