Amanda Lear : "Et les Français, ça les fait pas chier que t'aies encaissé 800.000 balles pour couper deux galettes des Rois, Penelope ?"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Deux femmes de candidats ont accepté de débattre l’une face à l’autre au micro de Commandeur News, comme l’ont fait leur mari hier soir sur TF1.

Ce matin, on continue à débattre de la Présidentielle.

Julie : En exclusivité pour Europe 1, vous allez assister à une première mondiale : le débat de deux possibles "Premières dames" ! Deux femmes de candidats ont accepté de débattre l’une face à l’autre, comme l’ont fait leur mari hier soir sur TF1 ! On démarre !

Julie : À ma gauche, la femme de l’ancien ministre de l’Économie, le favori des sondages : Brigitte Macron !

Amanda : "À ma gauche", "À ma droite". C’est pas un combat de Catch ! Oui, c’est Amanda Lear. Brigitte est crevée, c’est moi qui la remplace. Je raconte la même histoire à chaque fois, allez, on avance.

Julie : À ma droite, la femme de l’ancien Premier ministre François Fillon, qui vit une campagne difficile : Penelope ! Vous pouvez nous rappeler quel est votre métier ?

Penelope : Franchement, je vais sortir de ma réserve toute britannique, mais vous cassez les couilles, Julie !

Julie : Ça promet ! Quelle Première dame sera Brigitte Macron, Amanda Lear ?

Amanda : Alors, "Nous" serons des Premières dames "Rock-n’-roll" ! Oui, je dis "Nous", parce que notre petit système à deux premières dames fonctionne super bien. Y’a pas de raison que ça s’arrête aux portes de l’Elysée ! Comme dit Bigard, "On va pas craquer à deux mètres du bol de Sangria !" On va dépoussiérer tout ça ! On va demander à Karl Lagerfeld de refaire les teintures, les chefs d’état seront accueillis sur le perron par le dj Martin Solveig, et comme premier acte européen fort : une grande Choucroute party pour Angela Merkel avec les Dieux du Stade à poil qui servent les assiettes : on va lui remettre l’église au milieu du village à Mémé Schultz !

Penelope : Je suis really scandalisée.

Julie : Vous voulez intervenir Penelope ?

Penelope : Oui, je veux dire à Amanda, que le métier de "Première dame" exige de la retenue, de la discrétion. Les Français veulent de la rigueur !

Amanda : Pardon ?! Elle parle des Français ?! Et ça leur va aux Français que t’aies encaissé 800.000 balles pour serrer deux paluches et couper une galette des Rois ? Tu sais même pas où est l’Assemblée nationale ! Tu rentres l’adresse dans ton GPS, il t’emmène à Euro Disney, tu fais même pas la différence !

Penelope : Retourne au Palace et au Studio 54, vieille dépravée !

Julie : Calmez-vous mesdames ! Quelle première dame serez -vous, Penelope ?!

Amanda : Faudra aller à la Prison de la Santé pour le savoir !

Penelope : Mais va te faire voir ! Moi, Julie, je veux créer la journée nationale des personnes âgées !

Amanda : T’inquiètes, tu vas en bouffer de la compote de pommes, en tôle !

Julie : Merci mesdames, on est obligé de rendre l’antenne ! À vous Thomas Sotto !