Alain Juppé : "Le Rodéo, la fabrication d'étuis péniens et les massages crétois m'apportent tellement plus que la politique"

  • A
  • A
Commandeur News est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

À l'occasion de la nomination d'Édouard Philippe au poste de Premier ministre, Commandeur News reçoit un de ses proches, Alain Juppé.

Ce matin, on part à Bordeaux où Alain Juppé est au centre de toutes les attentions !

Julie : On l’a dit toute la journée d’hier, le nouveau Premier Ministre Édouard Philippe est un proche d’Alain Juppé ! Que pense l’ancien candidat à la primaire de la nomination de son ami ? Nous le rejoignons en pleine activité "péri-municipale" à la mairie de Bordeaux !

Alain Juppé : Vous êtes prêts, tous ? 3,4 !

Alain Juppé : Les mains sur la cuisse, les coudes forment un losange avec le torse, épaule cassée, épaule relevée, Virginie Calmels, Nicolas Florian, Anne Brézillon. En ligne, trois pas à gauche, trois pas à droite. Stop, stop, stop !

Alain Juppé : Amenez-moi une chaise de camping et un verre de Salvetat, Marie-Annick, je vais tourner de l’oeil ! Vous me faites honte ! C’est comme ça que vous voulez vous présenter devant vos familles fin juin pour le spectacle de fin d’année ?

Julie : Monsieur Juppé ?

Alain Juppé : Oui, c’est Europe 1 ? C’est pour faire la promotion de ma revue de music-hall de fin d’année "Rodéo Juppé" à la Cité du vin ?

Julie : Non, pas du tout, c’est pour avoir quelques mots sur Édouard Philippe, le nouveau Premier ministre !

Alain Juppé : Rien à foutre. Le spectacle "Rodéo Juppé" n’a pas dix minutes de prêtes. Bayrou à Pau, ils refont toute l’histoire de Maya l’Abeille sur deux heures. Ma femme a vu les répètes avec un chapeau et une moustache, à ce qui paraît, c’est exceptionnel. Estrosi il fait Chantons sous la pluie en niçois avec Denise Fabre qui fait Mary Poppins avec son dentier à côté de lui, et nous, on a l’impression qu’on inaugure un Hippopotamus.

Julie : Vous voulez vraiment pas nous dire un petit mot sur le nouveau Premier ministre, monsieur Juppé ?

Alain Juppé : Écoutez Julie. Il ne vous a pas échappé que je me suis pris une bonne plâtrée de merde à la primaire de novembre dernier. Du coup, maintenant, je me consacre à développer le bien-être de mon équipe. Interrogez-moi sur les massages crétois, que je pratique à Francine Poutargue de la voirie, Valérie Samoussa de la petite enfance, ou encore Karine Mistoufle de la Comptabilité, la fabrication d’étuis péniens en cuir de vachette, qu’on vend sur le Bon coin, c’est très agréable l’été, nos confitures au poivre…

Alain Juppé : Je vous laisse Julie, les taureaux arrivent pour le Rodéo et je sens que nos petits foulards rouges ne les laissent pas indifférents.