Alain Juppé : "je fais les réassorts de sandwich dans les wagons-bar"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Commandeur News est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Alain Juppé est l'invité de Commandeur News pour donner de ses nouvelles aux auditeurs d'Europe 1.

Ce matin, on parle de ceux que la politique a laissé au bord de la route !

Julie : Alors que tous les regards sont tournés vers la Primaire de la Gauche, nous avons choisi de revenir sur Alain Juppé. Que devient-il ? Que fait-il ? Nous sommes en duplex avec lui depuis Bordeaux !

Alain Juppé : "Siffler en travaillant... Padadadada..."

Julie : Vous avez l'air très joyeux monsieur Juppé!

Alain Juppé : Tout à fait ma petite Julie chérie d'amour, mon hibiscus... Et je pète un gros poutou sur la joue à mon Toto Sotto d'amour, le soleil de mes matins, avec vous, mon petit coeur de palmier de julie Leclerc...

Julie : Mais qu'est-ce qui vous arrive ? On vous a jamais connu aussi tendre et chaleureux ! Peut-être parce que vous prenez enfin le temps de vivre !

Alain Juppé : "Mireille Dumas" sors de ce corps ! Oui c'est vrai Julie, j'ai du temps ! Tenez, là, je lis mon agenda de Maire de Bordeaux pour vous, c'est tout blanc, ça fait mal aux yeux. Ah si, je dois commander un plaque d'égouts pour la Place de la Bourse, je ferai ça dans la matinée, et aller chez une petite dame sur St-Seurin, un quartier de Bordeaux, pour lui régler sa Free Box. J'ai eu des journées plus prises. Et en fin de journée, comme on sera Vendredi soir, ce sera ma petite récréation !

Julie : Qu'est-ce que c'est que ce petit plaisir, que vous faites ce soir ?!

Alain Juppé : Oh, vous allez vous moquer de moi !

Julie : Mais non, dîtes nous !

Alain Juppé : Eh bien je me rends en vélo Gare St-Jean, la gare de Bordeaux. J'ai sympathisé avec du personnel du TGV sur Facebook, je monte à bord et je fais les réassorts de sandwich dans les wagons-bar avec eux. Après je me mets dans le hall de la Gare, je prends les billets des gens et je les mets dans la machine à composter. Ce qui ne sert strictement à rien. Voilà.

Julie : Mais ça ne vous déprime pas tout ça, Alain ?

Alain Juppé : Je vous le confirme. J'ai envie de bouffer un tube de Lexomil sans l'ouvrir. Maintenant je vous laisse, je vais prendre le Podcast de cette matinale, compter le nombre exact de mots que vous avez prononcés Thomas et vous, et une fois que je l'ai, je vais essayer de trouver sa racine carrée mais de tête. Ce qui devrait nous amener vers mi-juin. Et puis après je vais aller prendre mon cours de tirs. On tire à balle réelle sur des photos de patrons d'instituts de sondage. Ça détend ! Bonne journée !