Une agriculture avec moins de pesticides est possible

SAISON 2017 - 2018
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'agriculture "raisonnée" permet d'atteindre dans certains cas une productivité comparable à l'agriculture conventionnelle.

Nous retrouvons toute la semaine, Anne Le Gall pour le dossier du jour de Circuits Courts. Bonjour Anne

Bonjour Maxime, bonjour à tous.

Vous mettrez tout à l'heure le cap sur le salon de l'agriculture pour une émission consacrée à l'agriculture avec moins de pesticides : à l'agriculture "raisonnée". 

Voilà et pas question d'entendre dans cette émission juste de beaux discours théoriques. Non, nous allons évoquer très concrètement le cas de Benoit Biteau, qui sera avec nous en direct dans l'émission.

Qui est Benoit Biteau ?

C'est un fils d'agriculteur de Charente Maritime qui est lui-même devenu agriculteur à 40 ans, quand il reprit l'exploitation familiale. Et là, gros bouleversement, car il a décidé de renoncer au modèle d'agriculture intensive défendue par son père pour passer au bio et à l'agriculture raisonnée. Gros virage pour lui, car ça veut dire plus de pesticides ou d'engrais de synthèse, plus de labour car ça abîme les micro-organismes dans la terre. Il a planté des arbres au milieu de ses champs de céréales pour retenir l'eau, il fait plus de rotations de culture et la bonne surprise c'est qu'au bout de 3 ans, sa ferme est devenue aussi productive qu'avant. La preuve qu'on peut aussi être rentable dans les traitements chimiques de l'agriculture conventionnelle.

Alors là, d'accord là, on a un exemple qui fonctionne. Mais ça ne fonctionne sans doute pas partout, sinon ça se saurait.

Vous avez raison, C'est vrai que l'agroforesterie, l'agriculture raisonnée, c'est encore minoritaire. C'est vrai que le changement de modèle agricole peut prendre plusieurs années avant d'être rentable et que le bio ne représente que 6 % des surface agricoles en Europe. Mais avec des exemples comme celui-ci on a la preuve qu'un modèle alternatif est possible, avec à la clé, des produit de qualité pour la santé consommateur.

Et les Français sont demandeurs : Le chiffre d'affaires du bio a bondi de 12% entre 2016 et 2017. Les consommateurs achètent avant tout dans l'ordre : des légumes, secs bio, des fruits bio, du miel bio et aussi de plus en plus des œufs bio.

Les émissions précédentes