World Economic Forum : quel est le bulletin de notes de la France ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Axel de tarlé vous parle économie est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Comme chaque année, le Forum économique Mondial de Davos publie son enquète sur la compétitivité des pays dans le monde.

C'est, en quelques sorte, le bulletin de note de la France.

C'est une enquête très large puisque sont notés 137 pays sur la formation, la santé, les impôts et les normes.
L'enjeu c'est la compétitivité, exactement le combat que nous menons pour lutter contre le chômage et les déficits.
Donc, voici le bulletin de note de la France : sur 137 pays, nous sommes 22e devant l'Irlande mais derrière l'Australie qui nous est passée devant.

Si on regarde dans les détails, quels sont nos points forts ? Et nos points faibles ?

On va commencer par le positif, les matières où nous avons une bonne note.
Ce n'est pas une surprise mais ça fait toujours plaisir, ce sont : les infrastructures.
Route, Rail, électricité, téléphone, Internet. Nous sommes 7e mondial. Si on regarde les grands pays, seul le Japon est devant nous.
Autre bon point : la France est un grand pays de 66 millions de consommateurs avec tout un maillage économique, industriel et assez innovant.
Voilà nos points forts.

Qu'est ce qui ne va pas ? Quels sont nos points faibles ?

Ils sont spectaculaires quand la France a un point faible, c'est un vrai bonnet d'âne !
C'est une enquête réalisée auprès de 14.000 chefs d'entreprises dans le monde, sur la perception qu'ils ont de notre pays.
Dans la catégorie niveau des Impôts et taxes, nous sommes 127e mondial sur 137 pays mais il y a pire !
Dans la catégorie "Modalité pour embaucher et licencier". Là nous sommes 133e mondial. Il n'y a plus que quatre pays derrière nous : Équateur, Argentine, Brésil, Vénézuéla.

En un sens ; Tant mieux, on sait ce qu'il faut faire pour progresser.
De fait, François Hollande a commencé à baisser les charges sur les entreprises. Et Emmanuel Macron a lui assouplit les règles d'embauche et de licenciement. Voilà qui devrait nous permettre de regagner quelques places l'année prochaine.
Car, il n'y a pas de fatalité, si on regarde les pays les plus compétitifs au monde, ce sont nos voisins immédiats : Suisse N°1 mondial, Pays-Bas N°4 et Allemagne N°5.

Pour plus de détails, cliquez ici.