Uber passe de la voiture au vélo !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de Tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque matin, Axel de Tarlé décrypte l'une des actualités économiques marquantes du jour.

Uber, la célèbre entreprise de VTC, se met au vélo !
Le patron d'Uber explique que le vélo est finalement plus adapté que la voiture pour se déplacer en ville.

C'est très intéressant car ça montre clairement que la voiture n'a pas d'avenir dans nos centre-ville et qu’elle n'est pas adapté à la "mobilité urbaine" comme on dit.
Le patron d'Uber le reconnait dans une interview assez surprenante au Financial Times. Il explique que pour les trajets courts, en centre-ville, le vélo (électrique ou non) ou la trottinette est plus adapté.
À New-York par exemple, aux heures de pointes, il y a tellement de voitures VTC dans les rues, que l'on se retrouve avec des embouteillages monstres. La vitesse moyenne est tombée sous les 10 km/H.
C'est intenable et le maire de New-York a d'ailleurs interdit tout nouvel Uber.
Ce modèle Uber, qui consiste à ce que les gens abandonnent les transports en commun pour se déplacer en Uber ou en VTC, n'est pas durable.
Uber en tire donc toutes les conséquences et va lancer des flottes de vélo en libre-service, une sorte d'Uber-vélo !
Sauf que Uber arrive un peu tard sur ce marché des vélos en libre service. À Paris, il y a déjà Vélib par exemple.
Et puis, c'est un modèle nettement moins rentable que la voiture. Il est compliqué de prendre une commission élevée sur chaque trajet en vélo.

Mais, c'est un constat terrible pour Uber ! C'est tout son modèle d'entreprise qui est remis en cause ?

Effectivement et c'est très révélateur des limites de ces entreprises issues d'Internet qui se font rattraper par le réel.
On pourrait dire la même chose d'Amazon. Le modèle "Amazon", qui consiste à vous livrer chez vous un article que vous venez d'acheter sur Internet (avec un livreur garé en bas de chez vous, en double file, qui vient sonner à votre porte pour vous livrer un petit paquet avant de repartir avec sa camionnette), est-ce un modèle durable ?
Si tout le monde fait ça, on imagine les embouteillages et la pollution.
Finalement, pour faire ses courses en ville ou pour se déplacer, on n'a rien trouvé de mieux que la marche à pied ou le vélo.

New York interdit les nouveaux permis VTC pour un an, coup dur pour Uber, pour accéder à l'article de la rédaction d'Europe 1, cliquez ici.