Accueillir l'Autorité bancaire européenne, une double reconnaissance pour Paris

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Vainqueur de Dublin, Paris accueillera l'autorité bancaire européenne. Une victoire autant financière que politique.

C'est une victoire pour la France : Paris va accueillir l'Autorité Bancaire Européenne qui doit quitter Londres, suite au Brexit. C'est d'abord une claque pour la Grande Bretagne qui paie là concrètement sa sortie de l'Union européenne. 

Paris bat Dublin par... tirage au sort

Logiquement, elle perd deux agences de régulations européennes qui vont déménager sur le continent. Il s'agit de l'Agence européenne du médicament, qui part s'installer à Amsterdam, et de l'Autorité bancaire européenne qui vient s'installer à Paris. Une claque pour Londres, et une victoire pour Paris et Amsterdam car, évidement, de nombreuses villes en Europe étaient candidates pour récupérer ces deux agences.

Le vainqueur a été sélectionné ce lundi soir, au terme d'un vote... exactement comme à l'Eurovision : chaque pays européen a voté pour la ville de son choix. Paris est arrivé en finale face à Dublin à égalité de points. Alors pour départager les deux villes, on a tiré au sort et, coup de chance, c'est Paris qui a gagné.


Une victoire loin d'être gagnée

Cette victoire, qui était loin d'être gagnée, est une double reconnaissance. D'abord la reconnaissance que Paris est une vraie place financière. Les plus grosses banque de la zone euro sont françaises, comme BNP Paribas, Société générale ou Crédit agricole, sont loin devant leurs consœurs allemandes, néerlandaises ou italiennes.

Et puis, c'est une victoire politique pour Emmanuel Macron et Benjamin Griveau, qui était en charge du dossier au gouvernement. La France, avec ses réformes et son discours pro-européen, a regagné en crédibilité. Si bien que, lundi soir, les autres pays de l'Union ont voté pour nous, pour Paris.