Mondial de rugby en France en 2023 : quel impact économique ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

La France organisera la coupe du Monde de Rugby en 2023. Une victoire inattendue qui aura, évidemment, des retombées économiques.

Il s’agit d’une victoire surprise pour la France, puisqu'il y a 15 jours, un rapport indépendant préconisait de choisir l'Afrique du Sud. Finalement, c'est la France qui l'a emporté.
Il faut croire que nous nous sommes mis au lobbying puisque de fait, on sait que jusqu'à la dernière minute, les équipes de Bernard Laporte qui étaient en charge du dossier ont cherché à convaincre une par une les différentes fédérations de voter pour la France.
C'est ce qui s'est passé ! Même les Anglais ont voté pour la France plutôt que l'Afrique du Sud. L'Afrique du Sud qui d'ailleurs dénonce l'opacité de ce lobbying français.

Il n’empêche, nous avons tout de même de vrais arguments à faire valoir :
- Tout d'abord, en terme de sécurité. L'Euro de football, l'an dernier en France, s'est parfaitement déroulé.
- En terme de logistique, la France peut se targuer d'avoir des stades impeccables et totalement aux normes avec en l’occurrence neuf villes organisatrices : Lyon, Nantes, Marseille, Bordeaux, Toulouse...etc
- Sur le plan financier, la candidature française était plus intéressante pour la Fédération Internationale qui récupéra deux fois plus d'argent qu'avec l'Afrique du Sud. Ça compte !

Sait-on quel impact économique peut avoir ce genre de compétition internationale ?

À chaque fois, pour ce genre de grand événement sportif, les organisateurs vous sortent de leur chapeau une étude myrifique (qu'ils ont, eux-mêmes, commandés) sur les retombées économiques.
Là, on a eu droit à une étude du cabinet Deloite qui chiffre les retombées à 2,4 milliards d'euros.
Grâce notamment à tous les visiteurs étrangers. On oublie de dire qu'à l'inverse, certains touristes ne viendront pas précisément pour éviter la foule.
Et puis, dans ce genre d'étude, on a toujours tendance à minimiser les coûts comme la sécurité.

Il n’empêche ne boudons pas notre plaisir car il y a un vrai effet de masse et de savoir-faire avec toute ces compétions sportives qui se suivent et qui dynamise le pays et l'image du pays.
Puisqu'après l'Euro de Football l'an dernier, la France organisera la Coupe du Monde de Football féminin l’année prochaine.
Puis en 2023 donc, la Coupe du Monde de Rugby avant les Jeux Olympiques en 2024.
Comme le titre Aujourd'hui en France ce matin, tout ça :"C'est la France qui gagne !"