L'Île-de-France est-elle devenue un bagne pour les travailleurs ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Le ras-le-bol des salariés face à l'allongement des trajets pour se rendre au Travail.
En Île-de-France, les allers-retours (Domicile-travail) sont vécus comme un "calvaire" !

Les trois quarts des Français se disent prêts à accepter un job, même moins bien payé, si le travail est plus prêt de chez eux, selon une enquête réalisée par RegionJob.
C'est naturellement en Île-de-France que la question est la plus aigüe, la moitié des Franciliens se déclarent mécontents.
D'abord parce que les trajets y sont plus longs qu'ailleurs avec 1h30 en moyenne par jour et, plus fastidieux, car en Île-de-France, on prend les transports en commun, très peu sa voiture et encore moins le vélo. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, à Paris, à peine 4% des trajets (domicile-travail) se font à vélo, à comparer avec 19% dans les autres grandes villes françaises.

Ces problèmes de transport nuisent à l'attractivité économique de la Région Parisienne ?

C’est une question qui est loin d'être anodine quand on sait que l'Île-de-France représente, à elle seule, un tiers de l'économie française. La Région se doit d'être attractive.
Certes, elle est attractive auprès des chefs d'entreprises mais pas des salariés.
Une enquête en Île-de-France montre que 60% des cadres inscrits sur Cadre-Emplois sont prêts à quitter la région parisienne.
Le premier problème étant la cité et le second, l’immobilier.
Résultat, les gens rêvent d'ailleurs.

Quelles sont les villes favorites ? Où les cadres rêvent-ils de s'installer ?

La première destination rêvée est Bordeaux suivie par Nantes, Lyon, Toulouse et Montpellier.
L'attractivité de Paris auprès des salariés est une vrai souci. En fait, on s'en est rendu compte lors du match entre Paris et Francfort pour attirer les banquiers de Londres. Paris a beaucoup d'atouts (économiques et culturels), certes, mais en ce qui concerne le bon équilibre Vie/Travail, Francfort arrive loin devant dans les enquêtes d'opinion.
D'où l'urgence d'améliorer les transports en commun et d'avoir un immobilier abordable, faute de quoi, les grandes capitales (type Paris ou Londres) perdront le match face aux grandes métropoles régionales que sont Lyon, Bordeaux ou Francfort.