Les enjeux financiers considérables du Mondial de foot 2026

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

C'est aujourd'hui qu'on connaîtra le nom du ou des pays "organisateurs" pour le Mondial de Football en 2026. Les enjeux financiers sont considérables.

A la suite à tous les scandales de corruption, désormais, pour plus de transparence, ce sont tous les pays membre de la Fifa qui vont voter - 207 pays - et leur vote sera rendu public. On connaîtra le résultat ce soir.

Il y a 2 candidatures pour organiser la Coupe du Monde en 2026. D'un coté, le Maroc. De l'autre, les Etats-Unis...avec le Canada et le Mexique. C'est un trio.

Autant dire que pour des questions d'infrastructures et de sécurité, le trio Etats-Unis-Canada-Mexique est favori.

Mais, il y a un vrai suspens. Surtout le traditionnel tweet de Donald Trump. Donald Trump qui a - carrèment - menacé les pays qui ne voteraient pas pour les Etats-Unis, comme la France, qui soutient la candidature du Maroc.

Donald Trump a tweeté : "Cela serait dommage que les pays que nous soutenons en toutes circonstances fassent campagne contre la candidature américaine. Pourquoi soutiendrions-nous ces pays quand ils ne nous soutiennent pas (y compris à l’ONU) ?" Nous voilà prévenu : pour ceux qui votent le Maroc, il y aura des sanctions à l'Onu !!!

Résultat, ce soir. Et les enjeux financiers sont énormes. Les Américains, s'ils gagnent, promettent déja, à la Fifa, 5 milliards de droits télé !  A Comparer avec 3 milliards cette année en Russie. Et 2 milliards au Brésil, il y a 4 ans. Moitié moins.

Il faut dire que l'audience du foot devient vraiment planétaire. Une grande enquête mondiale a été réalisée par l'institut Nielsen. Elle montre que 43 % des humains se disent intéressés (ou très intéressés) par le foot. Devant le Basket : 36 %...l'athlestisme, le tennis et la F1. Aux Etats-Unis, plus de la moitié des 16/24 ans s'interessent désormais au foot.

Autant dire que ça n'a pas fini de monter.Avec le risque d'ailleurs que cette folie ne se retourne contre le foot lui-même avec des droits télé stratosphériques et donc des matchs qu'on ne pourra malheureusement plus voir gratuitement, sur des chaines en clair.