L'économie va mieux : en sera-t-il de même pour nos salaires ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Axel de tarlé vous parle économie est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Carole Ferry fait un point sur l'économie.

Carole Ferry remplace Axel de Tarlé le jeudi 2 novembre et le vendredi 3 novembre 2017.

L'économie avec Carole ferry qui nous parle salaire ce vendredi. On a l'a vu cette semaine, la croissance s'annonce meilleur que prévue cette année. Est-ce que ça veut dire que les entreprises vont se montrer plus généreuses avec leurs salariés ? Est-ce que ça va se voir en bas de nos fiches de paye ?

Il y a une certitude, c’est que nos salaires nets vont bien augmenter en janvier, mais ça n'a rien à voir avec la performance des entreprises ou la générosité de votre patron. C'est l'effet de la fameuse baisse des cotisations décidée par le gouvernement. Fini les lignes cotisation chômage et maladie sur nos fiches de paye.
En contrepartie, il y a bien la hausse de la CSG mais pour les salariés, l'opération reste positive.
Si vous êtes payés au SMIC, par exemple, votre salaire va augmenter en moyenne en 2018 de 10 euros par mois.

Est-ce que les entreprises vont également faire un geste puisqu'elles se portent mieux ?

On aimerait répondre oui et on devrait répondre oui. C'est la logique, puisque la croissance repart, l'emploi suit et les salaires embrayent. C'est ce que l’on appelle la courbe de Phillips, sauf que cette courbe est rompue aujourd’hui.
On le voit bien en France, l'emploi ne repart pas au rythme de la croissance.
Aux États-Unis, le chômage baisse mais les salaires augmentent peu.
Il y a de nombreux débats entre économistes sur la question et surtout une grande perplexité.
Carole Ferry a donc essayé la méthode empirique. Elle a appelé les organisations patronales, des DRH.
Et l'ambiance générale c'est plutôt, les entreprises ont beaucoup souffert, la priorité quand ça redémarre c'est de reconstituer les marges et d'acheter de nouvelles machines. La hausse des salaires ce n'est pas la priorité.
Hormis dans certains secteurs, l'industrie devrait se montrer plus généreuse en particulier dans le secteur de la pharmacie, de la mécanique et de la chimie.
Côté service: les plus gâtés ce sont les télécoms, la banque et l'assurance.

Pour les autres donc pas trop d'espoirs en perspective ?

Un peu plus de la moitié des salariés ont droit à un dispositif de participation ou d’intéressement qui leur permet, si l’entreprise va bien, d’en profiter et d’avoir une prime en plus de leur salaire. Et ça, Emmanuel Macron veut même le renforcer pour que d'avantage de salariés en profitent, mais ce sera pas avant 2019.
Et puis certes, les augmentations générales augmentent peu mais les entreprises privilégient de plus en plus les augmentations individuelles, en particulier pour les cadres. On ne donne pas un peu à tous mais plus à quelques-uns.
Et c'est là qu'il faut tendre l'oreille. Le mieux donc pour être augmenté, c'est d'oser aller expliquer pourquoi vous le méritez.