Le triplement des frais bancaires en cinq ans

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Le ras-le bol face au maquis des frais bancaires. En cinq ans, les frais pour "tenue de compte" ont triplé !

Le Journal les Échos reprend ce lundi l'étude de PanoraBanque qui montre que les "frais pour tenue de compte" sont passé en cinq ans, de 6,6 euros à 18,5 euros. Ils ont été multipliés par trois.
Et tout les grands réseaux ont adopté ces "frais pour tenue de compte". Ce qui n'est pas banal puisque cela consiste à facturer le fait d'être client. Il y a peu de profession qui vous ainsi facturent chaque année, simplement parce que vous êtes client.
Il faut dire que les banques ont un avantage décisif en matière de facturation, elles peuvent se servir directement sur notre compte en banque, la technique du fait accompli.
Évidemment, il y a une ribambelle d'autres frais : cotisation carte bleu, virement ou retraits. En tout, le budget "banque" atteint près de 200 euros par an.

Comment s'explique cette inflation des frais bancaires ?

Autrefois, les banques gagnaient de l'argent en octroyant des prêts, en prêtant de l'argent.
C'est de moins en moins le cas. D'abord parce que les taux d'intérêts sont très bas, ça veut dire petite marge d'intérêts sur les prêts.
Et puis, il y a une deuxième raison, plus fondamentale. Ce sont les nouvelles normes bancaires, mises en places suites aux faillites de 2008, des normes qui incitent les banques à être prudente.
"Prudent" ça veut dire : faire moins de crédits forcément risquées. En revanche, ne pas hésiter à facturer le client pour le moindre service. C'est sans risque et ça rapporte.

Pourquoi la concurrence ne joue-t-elle pas ? Les banques en lignes sont moins chères non ?

Justement; la concurrence commence à jouer même si cela reste compliqué de changer de banque parce qu'il n'existe pas de RIB universel. Les banques freinent des quatre fers.
Mais, le ras-le bol commence à jouer. Orange bank, par exemple, a attiré 100.000 clients en quatre mois.
Du coup, message reçu : les grands réseaux se calment sur les frais bancaires.
Les fameux "frais pour tenue de compte" dont on a parlé, par exemple, n'augmentent plus cette année que de 2,2%.
Ça n'est que deux fois l'inflation. Il y a du progrès !