Le succès du camping qui devient des “clubs vacances”

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Année record pour le camping en 2017.

Selon les chiffres de l’Insee, en 2017, le camping a enregistré 124 millions de nuitées, soit une hausse de plus de 5%.
Ce qui marche, ce n'est absolument pas le camping routard avec la tente et le réchaud. Non, ce qui fonctionne, c'est le camping haut de gamme, sédentaire, avec bangalow tout équipé, de l'espace, une piscine, des jeux aquatiques, un club enfant et des spectacles.
Les camping 1 et 2 étoiles reculent, voire ferme. Seuls, les camping 4 et 5 étoiles progressent très nettement.

Contrairement à l'hôtellerie, les campings ont su monter en gamme et ressemblent aujourd'hui à des "villages-vacances".

Exactement. Les campings ont su récupérer toute cette clientèle post-attentat qui autrefois allait en club en Tunisie ou en Égypte et qui aujourd'hui reste en France.
Il faut saluer cette performance car les camping effectivement ont réussi là où, bien souvent, les hôteliers ont échoué à savoir, monter en gamme.
Ça s'explique d'abord par le fait que contrairement aux hôtels, les campings sont fermés la moitié de l'année. Et donc, en hors saison, les propriétaires ont tout le loisir d'investir.
En l’occurrence, ce qui a révolutionné le secteur, ce sont les Mobile-Home qui représentent désormais le tiers de l'offre. Pour le client, on ne dit pas "Mobile-home", on dit "Cottage", ça fait plus chic.
Et effectivement, les prestations ressemblent de plus en plus à celles d'un club vacances.
Le magazine "L'officiel des Terrains de Camping" a donné tous les chiffres ce jeudi. Pour une semaine, dans un camping 5 étoiles, comptez environ 1.500 euros pour quatre ou cinq personnes.

Et le secteur s'est structuré autour de grands groupes.

C'est l'autre clé de la réussite.
Contrairement aux petits hôtels indépendants, dans le camping, il y a de l'argent.
Des grands groupes ont émergé comme Pierre & Vacances qui annonçait ce jeudi vouloir se renforcer et accroitre son offre. Et c'est tant mieux car la France vise les 100 millions de touristes. Or, nos camping attirent les étrangers, ils représentent un tiers de la clientèle.
Dans l'ordre, ça fait un peu cliché, mais parmi les étrangers, en N°1 dans nos camping on trouve les Hollandais suivis par les Allemands, les Anglais et les Belges.