Guerre commerciale Chine-USA : Trump a t-il raison ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

L'escalade dans la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump explique qu'il n'a rien à perdre !

C'est avec un tweet que Donald Trump a résumé sa stratégie : "La guerre avec les Chinois est déja perdue" a-t-il twitté. "Quand vous êtes dans le rouge de 500 milliards. Vous n'avez plus rien à perdre."
De fait, les Chinois vendent énormément aux Américains, pour 500 milliards de dollars. Mais la réciproque n'est pas vraie, les Chinois achètent très peu de produits américains, environ quatre fois moins.
Du coup, Donald Trump a décidé de sévir en dégainant une nouvelle liste de produits chinois qui seront surtaxés : téléviseurs, médicament, armes à feu, semi-conducteurs, caméras, projecteurs ou encore générateurs.

Mais la Chine a contre-attaqué ce mercredi !

Les Chinois ont, à leur tour, dégainé une longue liste de produits américains à surtaxer pour un montant équivalent : le soja, la tuile pour les producteurs américains (la Chine est leur premier marché à l'export) mais aussi les avions Boeing, les voitures et la chimie.

Donald Trump n'a-t-il pas raison de taper du poing sur la table, face au manque de réciprocité des Chinois ?

Les Américains pourraient aussi s'interroger.
Pourquoi n'arrivent-ils pas à vendre leur produits aux Chinois ? D'autres y arrivent ! Les Allemands par exemple vendent beaucoup aux Chinois. Vous savez que l'Allemagne est en excédent commercial avec la Chine, tout comme le Japon ou la Corée.
La vérité c'est que si les Chinois n'achètent pas (ou peu) de produits américains c'est parce que l'industrie américaine, en général (surtout l'automobile) est peu compétitive et donc exporte peu. C'est exactement le même problème qu'en France.
Et ce n'est certainement pas en fermant les frontières que l'on gagne en compétitivité, il y a déjà eu un précédent.
En 2002, Georges Bush avait surtaxé l'acier chinois. Que s'est-il passé ? L'acier aux États-Unis est devenu très cher et de mauvaise qualité. Au point que cela a pénalisé, par ricochet, l'industrie automobile américaine qui a perdu 200.000 emplois. Georges Bush a du faire machine arrière et supprimer sa taxe.
On verra maintenant quelle sera l'issue de cette bataille engagée par Donald Trump. Mais si elle va jusqu'au bout, elle ne fera que des perdants. C'est ce qui s'est passé dans les années 30, la vague protectionniste a aggravé la récession.