Facebook lance messenger kid : peut-on créer un internet sous contrôle pour les enfants ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Axel de tarlé vous parle économie est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Facebook lance l'application "Messenger Kids" pour les enfants de 6 à 12 ans.
Objectif : créer un Internet "pour enfant" sécurisé, sans violence, sans harcèlement ni pornographie.

Même si six ans c'est quand même un peu tôt, la principale caractéristique de cette messagerie pour enfant c’est que seuls les parents pourront sélectionner les contacts avec lesquels les enfants pourront échanger.
Naturellement, Facebook s'engage à contrôler de très près les contenus, les commentaires et les images.
Car évidemment, c'est la grande crainte des parents : Comment éviter d'exposer les enfants à tous les dérapages du web : les insultes, les images choquantes, la violence ou les pervers qui se font passer pour des enfants sur les forum ?
C'est un sujet qui monte de toute part.

Emmanuel Macron, également, lors de la "Journée contre la Violence faites aux Femmes" a demandé davantage de contrôle sur les contenus en ligne (les jeux vidéos violents et la pornographie).

Emmanuel Macron a proposé de créer un super CSA, qui serait capable de contrôler tout ça. On lui souhaite bon courage pour contrôler Internet !
Néanmoins, il y a petite une raison d'être optimiste, c'est la mésaventure que vient d’arriver à Google.
Google (comme Facebook) avait lancé une version enfant de son site vidéo YoutTube, YouTube-Kids, sauf que YouTube Kids était visiblement mal contrôlé et il a laissé passer des contenus choquants, des dessins animés piratés, des versions chaudes de Peppa Pig ou encore des commentaires pervers sur des photos de petites filles.
Résultat, scandale et tous les annonceurs se sont retirés de YouTube Kids : Mars, Adidas, Lidl, HP et ça, ça n'a pas plus du tout à Google qui a immédiatement réagi et renforcé les contrôles.
Car il existe de nouvelles techniques d'intelligence artificielle qui permettent de contrôler en profondeur les contenus. On ne fonctionne plus par mot clé mais chaque élément est analysé dans son contexte.
D'où ce petit espoir. Les sites Internet ont tout intérêt à contrôler ce qui passe sinon, ils perdent l'argent de la pub et ça, c'est plus embêtant pour eux qu'un avertissement du CSA !