Eurostat : si la France dépense plus que les autres c'est à cause de la retraite

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Pourquoi la France est la championne de la dépense publique ?
Eurostat, l'institut européen des statistiques, apporte une réponse très éclairante.

Eurostat compare tous les pays européens et cela permet de déceler les singularités (pour voir le document, cliquez ici).
Effectivement, la France est championne d'Europe de la dépense publique, elle représente chez nous 56,4% du PIB.
À la seconde place, on retrouve la Finlande à 56%.
La moyenne européenne est à 46% soit dix point de moins.
En Allemagne ou au Pays-Bas, par exemple, on est à 44% soit 12 points de moins.

Ce qui est intéressant dans cette étude, c'est qu'elle donne le détail, "poste" par "poste", de la dépense publique.

Exactement, comme ça on peut voir les secteurs où l'on dépense plus que nos voisins.
Qu'est ce qui nous distingue ? Réponse plutôt décevante parce qu'en fait, il n'y a pas un seul secteur. Partout, on dépense un peu plus que la moyenne européenne.
Exemples : Pour la défense ou l'Armée, la moyenne européenne est à 1,3% du PIB et nous sommes à 1,8%.
Pour la santé, la moyenne européenne est à 7% du PIB, nous sommes à 8%.
Pour l’'enseignement, la moyenne à 4,5% quand la France est 5,5%.

Alors si, il y a un domaine, où la France se distingue nettement, c'est la protection sociale : la redistribution.
Là, nous sommes cinq points au dessus de la moyenne européenne, c'est beaucoup.
En cause notamment les retraites qui coûtent plus de 13% du PIB soit deux fois plus, par exemple, qu'aux Pays-Bas.
Pourquoi ? Ça peut s'expliquer. En France, nous avons un système 100% public. Alors qu'aux Pays-Bas, il est en parti financé par le privé et donc n'apparait pas dans ces statistiques de dépenses publiques. Mais, au final, c'est bien un prélèvement.

Et donc ? Il n'y a rien à faire ? On ne peut pas réduire la dépense publique ?

Tout le monde s'y est cassé les dents. Nicolas Sarkozy, François Hollande et Emmanuel Macron n'a encore rien montré.
Pourquoi ? Parce qu'on le voit, il n'y a pas de poche d'économies clairement identifiées. En revanche, les résistances sont très fortes. Exemple type : Le logement. La France dépense quasiment le double des autres pays en aide au logement. Et on a vu comme c'était difficile de les réduire avec l'affaire de la baisse de cinq euros des APL.
Pourtant, c'est un chantier stratégique parce qu'il n'y a pas de mystère : moins de dépense publique ça veut dire moins de prélèvements, donc moins d'impôts.