Danone : quelle place pour les grandes marques alimentaires mondiales à l’heure du bio et du local ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Axel de tarlé vous parle économie est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Un nouveau patron pour Danone.
Emmanuel Faber va succéder à Franck Riboud, à la tête du champion français de l'agro-alimentaire, un secteur malmené par le changement de nos habitudes alimentaires.

Les géants du secteur ont tous un énorme problème, les grandes marques phares qui ont baigné notre enfance comme Les soupes Knorr ou Liebig, les saucisses Herta, William Saurin mais également la Purée Vico, sont fatiguées. Elles souffrent d'une image industrielle à une période où le consommateur veut désormais du Bio, du local, du fait maison.

Tous les géants sont confrontés à ce même problème, tous sauf Danone qui très tôt a engagé le virage du Bio avant même que l'on en parle.

Qu'est ce qui a poussé à Danone a prendre, très tôt, ce virage vers le Bio ?

On dit souvent qu'il n'y a pas de stratégie en Entreprise.
Là, pour le coup, Franck Riboud, quand il prend les rennes du groupe en 1996, a eu une vraie vision de ce que doit être Danone.
Il va revendre 70% du chiffre d'affaires du groupe comme les pates Panzani, La pie qui chante, Carambar, Buitoni et Kronembourg, tout sera vendu.
Danone va se recentrer exclusivement sur le bio, la santé, le zéro sucre et avec à chaque fois des positions de N°1 ou N°2 mondial.
C'est l'eau minérale Evian, Volvic, l'Alimentation pour bébé et l’alimentation en clinique.
Mais Danone est tout simplement le N°1 mondial du Bio notamment aux États-Unis avec une multitude de petites marques qu'on ne connait pas forcément. Ce sont des cafés organiques, des soupes ou des jus de fruit bio. Car l'heure est à la proximité, aux petites marques. Par exemple en matière de produit laitier, Danone possède Les Deux vaches, ou encore Michel Et Augustin.

C'est dire si Danone a un coup d'avance, une génération d'avance, par rapport à tous ses concurrents qui rament aujourd'hui pour s'inventer, dans l'urgence, une stratégie Bio.
Une stratégie ultra payante puisqu’en 20 ans, la valeur du Groupe Danone a été multipliée par six.