Comment le big data permet aux assureurs de prédire nos vies ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Cambriolages, Dégats des eaux et même divorces, les compagnies d'assurance sont capables de prévoir tout ce qui va vous arriver.
Axa vient de lancer un simulateur bluffant.

Vous saisissez l'adresse de votre maison sur le site d'Axa et on vous dit : vos risques de cambriolages ou de dégats des eaux.

Axel de Tarlé a fait le test avec l’adresse personnelle de Patrick Cohen.
Dans son quartier, il y a un cambriolage tous les huit jours pour un butin moyen de 2.059 euros et les mois les plus dangereux sont juillet, août et octobre.
Concernant les dégâts des eaux dans ce même quartier, il y en a un toutes les 22 heures pour un montant moyen de 1.337 euros et les mois les plus dangereux sont mars, juin et octobre.

Axa a établi cette carte de France à partir de toutes ses remontées de sinistres qui, en temps réel, est capable de prédire les risques, c'est le fameux Big-Data.
En analysant vos dépenses, on est capable de voir que vous allez divorcer.
Votre carte de crédit sait, avant vous, que vous vous aller quitter votre conjoint ce qui est une information intéressante parce qu'elle a des conséquences financières.

La question c'est comment les Assureurs utilisent-ils ces "données personnelles" ? Est-ce que Axa va se débarrasser de ses clients les plus risqués (ceux avec de "mauvaises adresses") ?

C'est le risque mais Axa explique que non. Le métier d'assureur (dit-il) consiste, au contraire, à assurer le plus grand nombre de gens pour diluer les risques. C'est le principe de la mutualisation.
Et donc, Axa utilise aujourd'hui ces données pour faire de la prévention : prévenir les risques de cambriolages ou de dégâts des eaux.
Mais avec ces nouveaux outils (qui permettent de prédire très finement l'avenir), on voit bien les risques de dérapages : ne garder que les meilleurs profils, ceux qui sont prédestinés à n'avoir aucun pépin dans leur maison, mais aussi aucun pépin de santé.
Donc, oui, ces nouveaux outils posent des questions vertigineuses.