Chute de l’action Kering : le luxe trébuche en Chine sur fond de “Cash investigation”

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de tarlé est une chronique de l'émission Deux heures d'info
Partagez sur :

Chaque jour, Axel de Tarlé fait un point sur l'économie.

Kering, la maison mère de Gucci, s'écroule de 10% en Bourse.
Est-ce lié à l'émission "Cash Investigation" qui a malmené les géants du luxe et tout particulièrement Kering, soupçonné de fraude fiscale ?

La réponse est non. Cette affaire était déjà connue, elle est sortie l'an dernier dans la presse italienne et une enquête est en cours en Italie pour fraude fiscale.
Kering (Gucci, balenciaga, YSL, Bottega venetta) utilise une structure en Suisse pour exporter ses articles de luxe.
La question est : s'agit-il d'une astuce pour payer moins d'impôts en Italie ? Ou cette structure, comme l'affirme Kering, est une véritable plateforme de logistique et distribution qui emploie 600 personnes et qui n'est en rien une société fantôme pour faire de l'évasion fiscale.
La justice italienne enquête mais rien de nouveau pour le moment.

Pourquoi l'action Kering s'écroule-t-elle en Bourse ?

Tous le secteur du luxe sont malmenés. LVMH perd 7% tandis qu’Hermès enregistre une baisse de 5%.
La rumeur selon laquelle les autorités chinoises seraient bien plus strictes sur les contrôles aux aéroports, vis-à-vis des Chinois qui rapportent des articles de luxe détaxés, est un sujet sensible.
Les Chinois représentent entre 30% et 40% du marché mondial du luxe. On constate une forte dépendance de ce secteur aux touristes chinois.

Autre explication, la Bourse est nerveuse en ce moment. La nuit dernière, wall street a chuté de 3,15%.
La fête est finie à Wall Street. Les États-Unis sont en train de relever leurs taux d'intérêts.
Logiquement, quand les taux montent, la croissance ralentie et les placements en bourse sont moins intéressants.
Paris devrait donc ouvrir en forte baisse ce matin.