6 octobre 1927 : la sortie de Jazz Singer réalisé par Alan Crosland

  • A
  • A
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les événements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 6 octobre 2017, mais en quel 6 octobre partons-nous ?

Le 6 octobre 1927. Aux États-Unis, c’est le jour de la sortie de Jazz Singer, Le chanteur de Jazz, réalisé par Alan Crosland.

Qu’a-t-il de spécial ce film pour avoir marqué l’histoire ?

Tout simplement : il s’agit du premier film parlant ! Parlant et chantant ! Comme son nom l’indique, il raconte l’histoire d’un chanteur de jazz, Jack Robin. Il y a donc de la musique et pour la première fois, on entend des dialogues synchronisés avec l’image ! Grâce au Vitaphone, un système mis au point par les frères Warner et qui permet de synchroniser la bobine de film avec un disque. Pendant le tournage, le moteur de la caméra est couplé au moteur du phonographe qui grave le disque... Grâce à ce procédé, les spectateurs de Jazz Singer ont pu voir Al Jolson (grimé  de noir pour jouer les Afro-américains) se mettre à parler à l’écran : ovation de la salle ! En tout, le public n’entendra prononcer que 281 mots, c’est-à-dire à peu près la longueur de cette chronique. Ça n’en reste pas moins une révolution.

Et pourquoi n’y avait-on pas pensé plus tôt ?

Par crainte de ne plus pouvoir exporter les films, on n’avait pas encore pensé au doublage ! En fait, les frères Warner ont pris un gros risque en produisant ce film qui va complètement transformer leur industrie : certaines stars comme Buster Keaton ne survivront d’ailleurs pas au cinéma parlant. Il est question de ce bouleversement (né le 6 octobre 1927) dans la célèbre comédie musicale Singin’in the rain, Chantons sous la pluie et, plus récemment, dans The Artist.

On retrouve Franck Ferrand à partir de 14 heures dans Au cœur de l’histoire.

Nous évoquerons Che Guevara, un demi-siècle après sa mort.