5 février 1810 : Napoléon 1er rétablit la censure

  • A
  • A
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les événements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 5 février 2018, mais en quel 5 février partons-nous ?

Le 5 février 1810, le jour du rétablissement de la censure par Napoléon.

Il la rétablit pour une raison en particulier ? Pour la sécurité de l’État ?

Non, même pas. Il décrète très clairement la censure pour s’assurer la mainmise sur l’esprit et les consciences des Français. Pas de justification particulière. C’est l’empereur après tout ! Ecoutez ce qu’il disait à propos de ce genre de libertés : "le droit d’imprimer n’est pas du nombre des droits naturels". Ou encore : "Si je lâche la bride à la presse, je ne resterai pas trois mois au pouvoir".

Et pourquoi parlez-vous de rétablissement ? quand avait-elle cessé cette censure ?

Oh elle va, elle vient cette censure officielle. Mais pendant la Révolution française, la liberté de la Presse est tout de même inscrite dans la Déclaration des droits de l’homme. Alors, évidemment, elle ne sera pas pour autant respectée pendant toute la révolution, loin de là. Enfin, le principe était acté quand même.

Elle a toujours existé de toute façon, la censure.

Oui. Mais c’est le cardinal de Richelieu, le principal ministre du roi Louis XIII, qui l’officialise en 1629. Elle a été ensuite plus ou moins forte, plus ou moins oppressive au gré des différents dirigeants. Elle est donc rétablie avec Napoléon Ier, mais elle perdure sous Louis XVIII et sous Charles X. C’est Louis-Philippe, beaucoup plus libéral, qui la supprime. Enfin, elle aura bien des occasions de refaire surface.


On retrouve Franck Ferrand à 14 heures, sur Europe1.

Nous évoquerons les terribles guerres de Vendée.