30 mai 1431, Jeanne d’Arc au bûcher

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Un jour dans l'Histoire est une chronique de l'émission Europe 1 bonjour
Partagez sur :

Chaque matin, Franck Ferrand nous fait revivre l'histoire à travers les évènements qui ont marqué la date du jour.

Nous sommes le 30 mai 1431,

Sur la place du Vieux-Marché à Rouen. Un bûcher vient d’être dressé. C’est Jeanne qu’il attend. La Pucelle n’a appris que le matin même qu’elle allait être brûlée vive. L’évêque Cauchon, celui qui a mené les auditions du procès, lui a rendu visite dans sa cellule. Et celle que nous appelons Jeanne d’Arc lui a lancé : "Evêque, je meurs par vous".

Ce sont les Anglais, ses bourreaux ?

Oui. Mais ce sont les Bourguignons qui leur ont vendue Jeanne, un an plus tôt, pour seulement 10.000 livres. Et des juges français, de Paris pour la plupart, qui ont mené son procès, ouvert le 9 janvier. Jeanne a été jugée pour hérésie et sorcellerie, moyen très politique de discréditer le roi Charles VII, qui dès lors aurait dû son sacre à une sorcière.

Le procès était une formalité, elle était condamnée d’avance donc.

Oui mais tout ne s’est pas passé aussi facilement que prévu. Jeanne n’était pas l’illettrée qu’on a prétendue. Elle savait quoi répondre à ses juges et s’est montrée très habile dans sa défense. Enfin, comme vous l’avez dit, elle était condamnée d’avance. Le 30 mai 1431, à 9 heures, elle est menée au bûcher, coiffée d’une mitre ornée des mots "hérétique" et "relapse", ses deux crimes. Elle n’a que le temps de crier « Jésus !» avant de périr affreusement dans les flammes. Ses cendres seront ensuite dispersées dans la Seine. Vous savez que 500 ans plus tard, elle sera canonisée par l’Église.

On a peut-être retrouvé une de ses reliques récemment d’ailleurs.

Son anneau, oui. C’est le Puy du Fou qui l’a acquis. Au prix d’un de ces polémiques dont nous autres, Français, avons le secret. Les Anglais, une fois de plus, on eu là-dessus le dernier mot - mais cela, c’est une autre histoire…

Et l’histoire, on la retrouve à 14 heures, sur Europe1. 

Nous évoquerons justement le sort de la dernière épouse du terrible roi d’Angleterre Henri VIII.